Rumeurs
Officiel

Arrivées, départs... Le bilan du mercato d'hiver 2024 de Nantes

Nantes-mercato-2024-bilan-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Quatre arrivées, six départs, le mercato d’hiver du FC Nantes passé au crible. 

Auteur d’une première partie de saison contrastée, le FC Nantes s’est montré actif cet hiver. L’ambition : donner une équipe plus homogène à disposition de Jocelyn Gourvennec, nommé entraîneur des Canaris en novembre dernier à la place du Montois Pierre Aristouy. S'il faudra attendre la fin de la saison pour savoir si ce mercato aura permis aux Nantais de conserver sa place en Ligue 1, sur le papier, il semble moins raté que les années précédentes. 

Les arrivées au FC Nantes lors du mercato d’hiver 2024 

Tino Kadewere (prêté avec option d’achat par Lyon)

Première recrue de Nantes cet hiver, Tino Kadewere - prêté avec une option d'achat permettant à l'OL de bénéficier d'un pourcentage à la revente de 25 % en cas d'un éventuel futur transfert - a effectué des débuts prometteurs avec un doublé lors de son premier match avec sa nouvelle formation contre Pau (4-1) en 32èmes de finale de Coupe de France. Après un échec cinglant à Lyon où il aurait voulu franchir un palier comme il l'avait fait au Havre, l’attaquant zimbabwéen a débarqué à la Jonelière avec un état d’esprit revanchard. Plutôt de bonne augure pour une équipe qui aura besoin de caractère pour inverser la tendance. 

Bénie Traoré (prêt avec option d'achat par Bournemouth)

Également recruté pour renforcer l’attaque, Bénie Traoré (prêt Bournemouth) est également un beau pari tenté pour le FC Nantes. Pas vraiment dans les plans des Cherries, l’attaquant ivoirien est en quête de rebond avec les Canaris. Néanmoins, pour sa première en Ligue 1, face à Clermont, Traoré ne pouvait pas plus mal commencer. Passeur sur le but de Florian Mollet, le natif d’Ouaragahio (Côte d’Ivoire) a ensuite été exclu pour une intervention non maîtrisée sur le milieu de terrain clermontois Habib Keita. Il devrait retrouver ses coéquipiers à l’occasion du déplacement du FCN à Toulouse pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1

Kelvin Amian (transféré en provenance de la Spezia)

Priorité du FC Nantes cet hiver, le couloir droit a été renforcé par l’ancien toulousain Kelvin Amian. Pour s’attacher ses services, le club basé en Loire-Atlantique a déboursé trois millions d’euros ainsi que 500.000€ de bonus pour le joueur qui était également convoité par plusieurs clubs de Serie A mais aussi de Ligue 1. Polyvalent, le défenseur qui peut aussi jouer en défense centrale est attendu pour sécuriser une arrière-garde nantaise balbutiante depuis le début de l’exercice. 

Nicolas Cozza (prêt Wolfsburg)

Arrivé au FC Nantes dans les dernières heures du mercato d’hiver, Nicolas Cozza (Wolfsburg) a mis fin à la quête ardue d’un latéral gauche. Orphelin de Quentin Merlin, transféré à l’Olympique de Marseille, les Canaris ont longtemps prospecté pour lui trouver un remplaçant. Un temps intéressé par le profil plus défensif de Massadio Haïdara (RC Lens) ou encore de Bruno Onyemaechi (Boavista), Nantes a finalement opté pour l’ancien profil de Montpellier. Une solution à court terme plus que le prêt de Nicolas Cozza jusqu’à la fin de la saison ne compte pas d’option d’achat. 

Les départs au FC Nantes lors du mercato d’hiver 2024 

Jaouen Hadjam (transféré aux Young Boys de Berne)

Un an après son arrivée à Nantes, Jaouen Hadjam a trouvé une porte de sortie aux Young Boys de Berne. Il faut dire que le latéral algérien n'a jamais été dans les petits papiers de Pierre Aristouy et de son successeur Jocelyn Gourvennec. Annoncé au Standard, c’est donc finalement en Suisse qu’il va tenter de se refaire la cerise. Avec peut-être un retour en Ligue 1 par la suite. 

Adson (transféré au Vasco da Gama)

Aussi vite arrivé, aussi vite reparti. Adson ne laissera pas une grande trace de son passage furtif à la Jonelière. Recruté l’été dernier par Waldemar Kita malgré la réticence de son coach de l’époque Pierre Aristouy, l’attaquant brésilien ne s’est jamais adapté au contexte nantais, totalisant seulement huit apparitions avec le maillot du FCN pour un bilan sans appel de 0 but en Ligue 1. Transféré au Vasco da Gama pour cinq millions d’euros, le club présidé par la famille Kita peut au moins se satisfaire de ne pas avoir perdu de l’argent sur le Brésilien. 

Quentin Merlin (transféré à l’Olympique de Marseille)

C’est le seul départ imprévu du côté du FC Nantes cet hiver. Formé au club, Quentin Merlin a décidé de quitter le cocon nantais pour tenter de prendre une autre dimension sous les couleurs de l’Olympique de Marseille. Un gros dur pour les Canaris qui ont dû lui trouver un remplaçant. L’absence de l’international espoir français risque de se faire ressentir sur l’animation offensive nantaise, déjà bien fébrile depuis l’arrivée de Jocelyn Gourvennec sur le banc. 

Fabien Centonze (prêté avec option d’achat à l’Hellas Vérone)

Placardisé par Pierre Aristouy, Fabien Centonze n’a pas su convaincre Jocelyn Gourvennec de l'incorporer durablement dans le onze nantais. Poussé vers la sortie cet hiver, le latéral droit s’est finalement engagé dans les toutes dernières heures du mercato à l’Hellas Vérone. Il tentera de relancer sa carrière sur la botte. 

Lamine Diack (prêté aux Colorado Rapids) et Marquinhos (rupture de prêt, Arsenal)

Enfin, le FC Nantes s’est séparé de deux recrues estivales en la personne de Lamine Diack et Marquinhos. Le premier a été prêté aux Colorado Rapids tandis que le second est retourné en prêt du côté d’Arsenal.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya