Rumeurs
Officiel

Que retenir du passage de Gennaro Gattuso à l’OM ?

Gennaro Gattuso avec Marseille
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Plus proche que jamais du licenciement, Gennaro Gattuso devrait quitter l’OM dans les prochaines heures, moins de six mois après son arrivée. Quel bilan dresser de son passage en France ?

C’est une saison qui semble virer à la catastrophe du côté de l’Olympique de Marseille depuis quelques semaines. Avec la nouvelle défaite de l’OM face à Brest à dimanche soir, les olympiens se trouvent à huit points de la première place européenne. À titre de comparaison, l’Olympique Lyonnais, qui réalise une des pires saisons de son histoire ne se trouve plus qu’à cinq points des Marseillais et devrait rapidement les rattraper si rien ne change au club. Mais justement, il devrait y avoir du changement dans les prochaines heures. Au vu des dernières prestations et dernières déclarations de Gennaro Gattuso, Pablo Longoria et Mehdi Benatia auraient décidé de se séparer de l’italien très prochainement pour nommer Jean-Louis Gasset à sa place. Cette fin d’aventure marseillaise est donc le moment parfait pour dresser le bilan de son passage à l’OM.

Des débuts prometteurs

Pour commencer, il faut préciser que l’ancien milanais n’arrive pas dans le meilleur des contextes. Pour rappel, il signe le 27 septembre après le départ express de Marcelino à la suite des menaces proférées par les supporters aux dirigeants olympiens. C’est donc dans un contexte tendu que le technicien pose ses valises sur la cannebière. Sportivement, les débuts sont poussifs mais les résultats restent néanmoins encourageants avec un bilan de sept victoires, trois matchs nuls et trois défaites pour ces treize premières rencontres sur le banc. Avec des victoires de prestige dans de grosses affiches comme en Europa League face à l’AEK Athènes par deux fois (3-1, 2-0), ou plus tard contre l’Ajax Amsterdam (4-3), l’OM prend goût à la victoire sans pour autant être flamboyant dans le jeu. Le point d’orgue de ce début de saison est notamment cette victoire sans appel le 6 décembre dernier face à un OL malade qui semble clairement afficher les ambitions marseillaises sous Gennaro Gattuso : accrocher la Ligue des Champions.

L’anatomie d’une chute

Seulement, après cette victoire face au rival lyonnais, qui représente le point culminant de cette OM made in Gennaro Gattuso, les olympiens dévaleront doucement la pente jusqu’à terminer au pied de la montagne. Tout d’abord, la première défaite en Ligue Europa face aux Seagulls de Brighton à la 88ème minute qui leur coûte la tête de leur groupe, les obligeants donc à disputer un tour préliminaire avant un potentiel huitième de finale. Si l’année 2024 débutera sur une très courte victoire Marseille face à Thionville en coupe de France, la suite n'est guère mieux puisqu’il s’agit, encore à ce jour, de leur seule et unique victoire depuis la nouvelle année. Une éternité alors que le mois de mars approche doucement. Dans un système en 4-3-3 inadapté aux forces de l’équipe, Marseille devient de moins en moins tranchant en attaque et de plus en plus friable en défense. De plus les départs à la CAN de Chancel Mbemba, Iliman Ndiaye ou encore Ismaïla Sarr qui s’ajoutent à la lourde blessure de Valentin Rongier n’ont pas aidé à arranger les choses.

Une saison à oublier pour l’OM

Résultat ? Une élimination aux tirs au but en seizièmes de finale de coupe de France face au Stade Rennais et aucune victoire toutes compétitions confondues sur les sept derniers matchs. Si le passage en 3-5-2 a nettement montré du mieux dans cette équipe, Gennaro Gattuso s’est aussitôt entêté à remettre en place son 4-3-3 en l’absence de résultat favorable. Ainsi, les trois derniers matchs de l’Olympique de Marseille représentent parfaitement le passage de l’italien sur le banc. Pour commencer un match nul face au FC Metz, avant-dernier de Ligue 1 qui restait sur huit défaites consécutives. Ensuite, un nouveau match nul face au Chakhtior Donetsk en Europa League avec une égalisation survenue à 92ème minute. Et enfin, cette défaite face au Stade Brestois à la 88ème minute après avoir évolué en supériorité numérique pendant plus d’une demi-heure.

Les dirigeants pas exempts de tous reproches

Complètement désabusé, Gennaro Gattuso semble avoir définitivement lâché cette équipe. Les récentes déclarations complètement folles au sujet de son effectif et de sa manière de manager, pouvaient déjà mettre la puce à l’oreille. La gestion du cas Jonathan Clauss pose évidemment question aussi. Si les récentes déclarations de Mehdi Benatia sur son sujet sont exactes, pourquoi continuer à l’appeler dans le groupe et à le titulariser ? Et si ces révélations sont infondées, pourquoi le lyncher de la sorte sur la place publique ? Sur ce cas, Gennaro Gattuso n’est sûrement pas la cause de cet imbroglio mais il en pâtit clairement, preuve des problèmes de gestion autour de l’Olympique de Marseille qui commencent à être évoqués depuis de nombreuses semaines. Ainsi, entre une mauvaise approche tactique, quasiment inchangée pendant six mois, liée à une communication et une gestion désastreuse des dirigeants, les résultats de l’Olympique de Marseille ne sont pas surprenants. Son éviction pourra peut-être redonner un peu d’oxygène à cette équipe en manque de repères mais ne devrait pas effacer tous les manquements commis par les dirigeants, à l’image d’un mercato hivernal douteux.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré