Rumeurs
Officiel

LOSC – RC Lens : les compositions officielles

Jonathan David en échauffement avec le LOSC avant un match de ligue 1
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

On connaît enfin les vingt-deux acteurs qui débuteront ce derby du Nord entre le LOSC et le Racing Club de Lens.

Après dix jours de trêve internationale, notre bonne vieille Ligue 1 reprend ses droits dès ce vendredi avec un véritable choc. En effet, en ouverture de cette 27ème journée de ligue 1 c’est un derby du Nord entre le LOSC et le Racing Club de Lens qui nous est proposé. Après le match nul du match aller au Stade Bollaert, c’est désormais à Pierre Mauroy que les deux cadors du Nord de la France s’affrontent dans une rencontre riche en enjeux. Pour preuve, le LOSC pourrait grimper sur le podium en revenant à hauteur de l’AS Monaco en cas de victoire alors que le RC Lens pourrait revenir à seulement un point de ce top 3 tout en distançant les Lillois de deux longueurs en cas de succès.

Wesley Saïd titulaire pour le RC Lens

Pour ce faire Paulo Fonseca a logiquement aligné l’équipe type avec Lucas Chevalier et Leny Yoro pour guider la défense lilloise aux côtés de Diakité, Tiago Santos et Ismaily sur le côté gauche. Au milieu de terrain, rien de nouveau avec Nabil Bentaleb et Benjamin André derrière Haraldsson et un trio d’attaque composé d’Edon Zhegrova, Jonathan David et Gabriel Gudmundsson qui constitue la petite surprise de cette équipe au poste d’ailier gauche. De son côté Franck Haise a décidé de partir avec Abdul Samed et Wesley Saïd dès le coup d’envoi et de laisser Massadio Haïdara et Andy Diouf sur le banc.

Les compositions officielles de LOSC – RC Lens

RC Lens : Samba - Aguilar, Danso, Medina, Chavez - Frankowski, El Aynaoui, Abdul Samed, Pereira Da Costa - Saïd, Sotoca.

LOSC : Chevalier - Santos, Diakité, Yoro, Ismaïly - Bentaleb, André - Zhegrova, Haraldsson, Gudmundsson - David.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré