Rumeurs
Officiel

OM : Pau Lopez croît en l’exploit de Marseille face à Paris

pau lopez om gardien rouge
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Le gardien de l’Olympique de Marseille a clairement affiché ses ambitions pour ce Classique face au Paris Saint-Germain dimanche soir.

Qui de l’Olympique de Marseille ou du Paris Saint-Germain sortira vainqueur du Stade Vélodrome dimanche prochain ? S’il est encore trop tôt pour répondre à cette question, il va sans dire que comme depuis de nombreuses années, le PSG part avec le statut d’immense favori. Un statut assumé dans les deux camps mais qui n’empêchent pas les Marseillais de croire en un exploit de leur côté. Et ce, pour plusieurs raisons. En effet, Paris se déplacera sans un certain Bradley Barcola, blessé avec les espoirs la semaine passée. De plus, Luis Enrique pourrait bien aligner un onze sans Marquinhos et Milan Skriniar qui pourrait encore être trop juste, eux qui reviennent tout juste de blessure. Enfin, l’OM aura la possibilité de conserver sa série d’invincibilité à domicile qui dure depuis le début de la saison.

« Il n’y aura pas d’excuses »

L’Olympique de Marseille a donc plusieurs atouts dans sa manche pour rivaliser avec le PSG. Et cela, Pau Lopez en a bien conscience. Le gardien espagnol a clairement affiché son ambition de remporter cette rencontre en conférence de presse de ce vendredi. « Je suis désolé, mais il n’y aura pas d’excuses. Tous les joueurs de l’OM sont capables de jouer. On sait que c’est un match important pour tout le monde. Mais malgré les blessures, on n’a pas d’excuse. Ça dépend de nous pour arriver à notre objectif. (…) je me fous de ce que pensent les gens de l’équipe. J’espère qu’on va avoir la meilleure version de l’OM, celle du match contre Villarreal à domicile. On a la capacité de faire un bon match, mais pour ça, il faut tout donner ». Reste à savoir si cela suffira.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré