Rumeurs
Officiel

PSG : la prise de position de Luis Enrique sur le départ de ses joueurs aux Jeux olympiques

Mbappé et Luis Enrique (PSG)
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Après le refus catégorique de Rennes de laisser partir ses jeunes joueurs pour les Jeux olympiques, c’est désormais à Luis Enrique de prendre position.

« Vous pouvez comprendre que libérer quatre joueurs titulaires du Stade Rennais... Il faut aussi comprendre les clubs. On ne peut pas se déshabiller pour habiller l'équipe de France, même si j'ai beaucoup d'affection pour l'équipe de France espoirs, ou l'équipe de France A. C'est difficile pour nous, il faut le comprendre. » Voici les derniers mots de Florian Maurice au sujet du départ de ses joueurs vers les Jeux olympiques l’été prochain avec les espoirs. Une prise de position inédite en France jusqu’à maintenant qui pourrait laisser Thierry Henry orphelin de Désiré Doué, Adrien Truffert, Arnaud Kalimuendo et Jeanuël Belocian pour les JO. Ainsi, la question se pose désormais sur le positionnement des autres clubs français dont le Paris Saint-Germain.

« Ce serait bizarre de ma part de dire non »

Et Luis Enrique n’a donc pas échappé à cette fameuse question sur sa position au sujet du départ ou non de ses joueurs vers les Jeux entre juillet et août prochain. Pour rappel, les joueurs qui pourraient être concernés au PSG sont Arnau Tenas (Espagne), Warren Zaïre-Emery, Bradley Barcola (France) qui ont l’âge pour participer mais aussi potentiellement Achraf Hakimi (Maroc) et Kylian Mbappé (France), s’il venait à rester, en tant que jokers. Des absents de poids qui ne freine pas pour autant Luis Enrique. « Je ne suis pas propriétaire des joueurs, ils ont un contrat avec le club. J’ai gagné les Jeux olympiques, ce serait bizarre de ma part de dire non. Il faut étudier chaque cas, mais c’est compliqué d’enchaîner les JO et l’Euro. Mais je suis ouvert et les joueurs ont une liberté individuelle ».


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré