Rumeurs
Officiel

France - Chili : Romain Molina balance grave sur les Bleus

L'Equipe de France durant la Marseillais avant de jouer le Chili
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Défaite par l'Allemagne (0-2), puis peu rassurante malgré avoir renoué avec le succès face au Chili (3-2), l'équipe de France voit une polémique naître sur le comportement de certains de ses joueurs. Décidément, les Bleus auront passé leur rassemblement de mars, non sans encombre.

Après la difficile victoire contre le Chili (3-2) lors du match amical de mardi soir, Didier Deschamps avait pris la parole dans le vestiaire afin de mettre en garde ses joueurs sur les défis à venir. "Vous avez une fin de saison qui peut être très chargée, faites attention. Vous avez des échéances et des objectifs à atteindre, les uns et les autres. Il y aura besoin fin mai ou début juin de toute la fraîcheur nécessaire physiquement et psychologiquement", avait notamment lancé le sélectionneur à ses troupes. Si certains Bleus, à l'image de Kylian Mbappé, ont été critiqués pour leur attitude sur le terrain, voilà qu'une affaire extra-sportive vient secouer la bulle si chère à DD.

Une soirée polémique

D'après les informations de Romain Molina, confirmées par d'autres sources, trois membres de l'équipe de France auraient organisé une fête après avoir été libérés à la suite de la victoire des Bleus contre le Chili (3-2), marquant la fin de la trêve internationale. Cette soirée a été décrite comme bruyante et arrosée, avec une consommation d'azote, selon le journaliste basé en Espagne. Vers 6 heures du matin, la police serait notamment intervenue à l'hôtel en réponse aux plaintes des autres clients dérangés par le bruit, afin de rétablir le calme. De plus, il est rapporté qu'une des participantes à la soirée aurait été victime d'un léger malaise.

Quels Bleus impliqués ?

Il n'en fallait pas plus pour agiter les réseaux sociaux, où nombreux sont ceux ayant cherché à identifier les trois joueurs impliqués. Romain Molina est resté prudent, refusant de divulguer leurs noms et soulignant que cette affaire relevait de la sphère privée. Le journaliste qui a pour habitude de terminer ses vidéos par son gimmick "keep the faith" (gardez espoir) a toutefois varié ses habitudes pour le terme italien "arrivederci" (au revoir). Serait-ce une allusion à des joueurs évoluant en Serie A ? De son côté, Santi Aouna de FootMercato et également au fait de cette histoire, a précisé qu'il ignorait si des sanctions seraient prises à l'encontre des joueurs concernés, tout en prenant soin d’écarter les noms de Marcus Thuram et de Brice Samba.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales