Rumeurs
Officiel

OM : La longue liste des entraineurs sous l’ère Longoria

André Villas-Boas
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Avec le départ de Gennaro Gattuso et l’arrivée de Jean-Louis Gasset au poste d’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria va nommer son huitième entraineur depuis son arrivée à l’OM.

Les 7 entraineurs de l'ère Longoria

André Villas-Boas (582 jours) : 29 victoires, 13 nuls, 18 défaites

Il est celui qui est resté le plus longtemps à la tête de cette équipe marseillaise dans cette liste. Déjà en poste lors de l’arrivée de Pablo Longoria, les deux hommes n’auront collaboré que durant six mois. Six mois de relations compliquées entre les deux hommes qui ont conduit à l’agacement du Portugais jusqu’à son départ inattendu en février 2021. Pour rappel, il prend cette décision en apprenant dans la presse les transferts de Nemanja Radonjić et Olivier Ntcham. Furieux de ne pas avoir été consulté et averti, il fait part de son désaccord sur la direction sportive du club publiquement en conférence de presse et annonce qu'il a présenté sa lettre de démission. Sans club depuis la fin de son aventure en Ligue 1, André Villas-Boas est aujourd’hui candidat aux élections présidentielles du FC Porto.

Nasser Larguet (32 jours) : 2 victoires, 4 nuls, 3 défaites

Nommé début février pour prendre la succession de Villas-Boas après sa démission, le passage du Marocain est surtout marqué par l’historique élimination de l’Olympique de Marseille en seizième de finale de Coupe de France contre Canet Roussillon, club de National 2. Une performance remarquable pour un passage si court. Il aura aussi été le coach lors de la défaite face au PSG au Vélodrome (2-0). Avec seulement deux victoires en neuf matchs au compteur, Nasser Larguet possède le deuxième pire ratio de cette liste avec 22% de victoires.

Jorge Sampaoli (480 jours) : 37 victoires, 16 nuls, 14 défaites

Avec une saison et demie à la tête de l’OM, Jorge Sampaoli a parfaitement remplacé André Villas-Boas bien que ses premiers mois n’aient pas été parfaits. Avec la mise en place d’un jeu offensif et bien huilé, l’Argentin relance un Dimitri Payet que l’on pensait perdu. En accrochant une demi-finale de Conférence League et en terminant dauphin du PSG en Ligue 1, Sampaoli qualifie l’OM pour la Ligue des Champions et quitte Marseille sur une très bonne note dès dans la foulée, au regret de nombreux supporters, encore aujourd’hui.

Igor Tudor (361 jours) : 27 victoires, 7 nuls, 14 défaites

Il est le dernier entraîneur encore apprécié à l’Olympique de Marseille. Igor Tudor, coach de juillet 2022 à juin 2023, aura laissé une belle trace sur la cannebière. Qualifiant son équipe pour les barrages de la Ligue des Champions, le Croate a fort bien accompli sa mission, contrairement à ses successeurs. Son principal fait d’armes restera certainement la première victoire de l’OM face au PSG depuis 2011 en huitièmes de finale de coupe de France au Stade Vélodrome. Une rencontre parfaitement aboutie où les Olympiens ont mené en bateau les joueurs parisiens.

Marcelino (98 jours) : 2 victoires, 3 nuls, 2 défaites

Il est probablement le plus gros flop au poste d’entraîneur à l’Olympique de Marseille sous l’ère Longoria et peut-être même de l’histoire du club. Arrivé à la suite de Tudor avec l’objectif de passer les barrages de Ligue des Champions, le coach ibérique échoue en perdant face au Panathinaïkós d'entrée. Un premier échec qui se poursuivra en Ligue 1 puisque son OM ne propose absolument rien dans le jeu. Effrayé par les menaces des supporters de l’OM à l’encontre des dirigeants, l’entraîneur espagnol quittera le club de lui-même dès le mois de septembre avec seulement deux victoires au compteur.

Jacques Abardonado (6 jours) : 0 victoire, 1 nul, 1 défaite

Il est resté presque autant de jours que Marcelino a de matchs. Si l’on ne sait pas quelle statistique est plus impressionnante, le passage de Jacques Abardonado sur le banc de l’OM ne l’est assurément pas. Il faut dire qu’il n’était pas pressenti pour rester bien plus longtemps et que sa mission était surtout de chauffer le siège de Gennaro Gattuso. De plus, avec seulement deux rencontres à la tête du banc marseillais, l’homme de 45 ans n’aura pas hérité des matchs les plus faciles. Pour preuve, il a été confronté à l’Ajax Amsterdam en Europa League (3-3) avant de défier le Paris Saint-Germain au Parc des Princes où son équipe a été lourdement défaite (4-0).

Gennaro Gattuso (145 jours) : 9 victoires, 8 nuls, 7 défaites

Arrivé en pompier de service du côté de Marseille, Gennaro Gattuso aura réussi à contenir les flammes un certain temps avant de laisser le brasier consumer ce qui reste de cette équipe de Marseille. Bornée dans son système en 4-3-3 qui n’a jamais réellement fonctionné, l’Italien n’a jamais vraiment eu l’intention de changer. De plus, avec les départs à la CAN et les blessures de Veretout et de Rongier, l’OM continuait de couler avec une seule victoire depuis le début de l’année 2024. Un départ semblait donc logique pour celui qui semblait déjà avoir la tête ailleurs.

 


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré