Rumeurs
Officiel

Vladimir Petkovic connaît ses objectifs avec l’Algérie

petkovic-zoom-bordeaux
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Récemment nommé à la tête de l’équipe d’Algérie après le départ de Djamel Belmadi, Vladimir Petkovic a reçu ses premiers objectifs pour le début de son aventure chez les Fennecs.

La fédération algérienne de football ne perd pas de temps. Quelques jours seulement après avoir nommé Vladimir Petkovic à la tête de sa sélection, le technicien Suisse a déjà reçu les premiers objectifs à réaliser pour rester à la tête de l’équipe. Pour rappel, les Fennecs étaient sans entraîneur depuis que Djamel Belmadi a quitté officiellement son poste après la nouvelle débâcle de son équipe à la Coupe d’Afrique des Nations. Les Algériens sont sortis dès la phase de poules de la CAN sans la moindre victoire dans un groupe à leur portée, composé de la Mauritanie, du Burkina Faso et de l’Angola. L’échec de trop pour la sélection qui avait échoué à se qualifier pour la dernière coupe du monde et qui était déjà sortie dès les poules lors de la dernière CAN.

« Nous ne pouvons pas lui exiger le titre »

Ainsi, l’ancien sélectionneur de la Nati a reçu ses premiers objectifs et ce que l’on peut dire c’est que Walid Sadi, président de la fédération algérienne, se veut patient et prudent au micro de l’Algérie Presse Service. En effet, les dirigeants algériens n’attendent pas un sacre dès la prochaine CAN au Maroc et ont bien conscience que tout est à reconstruire dans cette formation. « Concernant la CAN 2025, nous ne pouvons pas lui exiger le titre, surtout qu’il n’aura pas assez de temps, la sélection nationale restant sur deux éliminations de rang au premier tour lors des deux dernières éditions. Du coup, l’objectif est de se qualifier aux 1/8es de finale et aller le plus loin possible dans la compétition ».


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré