Rumeurs
Officiel

Timothée Kolodziejczak se confie sur sa fin de carrière

kolodziejczak-asse-new
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

L’ancien défenseur de l’AS Saint-Étienne a longuement évoqué ses passages au Mexique et à l’ASSE jusqu’à sa signature au Paris FC.

Il était promis à un avenir radieux mais n’a jamais réussi à confirmer au plus haut niveau. Formé au RC Lens puis révélé à l’Olympique Lyonnais, Timothée Kolodziejczak a connu toutes les catégories jeunes en équipe de France sans pour autant connaître la moindre sélection chez les Bleus. Le défenseur de 32 ans a finalement opté pour une carrière de Globe-trotter qui l’a emmené, à travers neuf clubs, de la France au Mexique en passant par l’Espagne et l’Allemagne. Depuis septembre dernier, Timothée Kolodziejczak évolue du côté du Paris FC où il compte bien finir sa carrière comme il l’a révélé lui-même dans un entretien accordé à l’Équipe.

« Je voulais finir ma carrière sur un truc où je kiffe »

« J'aime toujours le football. Je ressens encore cette envie et cette passion. Sinon, je ne serais pas à Paris mais encore au Mexique (où il a passé un an aux Tigres de Monterrey, 2017-2018, 8 matches). Après, il ne faut pas se voiler la face : quand tu ne joues pas pendant un an... Je voulais finir ma carrière sur un truc où je kiffe. C'est le cas au Paris FC. S'il n'y a pas les mêmes exigences et la même ambiance qu'à Saint-Étienne, ce club possède un bon groupe, avec un staff et un entraîneur (Stéphane Gilli) qui développent de bonnes idées. Ma femme étant avocate au Mexique, je retournerai vivre à Monterrey, après ma carrière, pour rester dans le football et m'ouvrir à d'autres milieux. Le Mexique, c'est mon échappatoire. Il n'y a que là-bas où je me sentais bien après Saint-Étienne, une blessure qui reste en moi. »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré