Rumeurs
Officiel

Jordan Veretout encense Jean-Louis Gasset

OM-Villarreal-Veretout-retour-jpg
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

De retour de blessure dans l’effectif de l’OM, Jordan Veretout a souligné l’importance de Jean-Louis Gasset dans l’évolution récente des résultats de Marseille.

C’est un retour qui a fait grand bien à l’Olympique de Marseille en parallèle de l’arrivée de Jean-Louis Gasset. Jordan Veretout, pilier du milieu de terrain olympien, avait manqué les dernières rencontres de Gennaro Gattuso avec l’OM en raison d’une blessure musculaire. Un coup dur que n’a pas eu à subir Jean-Louis Gasset qui a pu compter sur son retour dès son premier match contre Donetsk et qui semble redevenu le leader de cet entrejeu marseillais avec Geoffrey Kondogbia. Celui qui a été brillant lors de la réception de Villarreal en Ligue Europa ce jeudi (4-0) s’est donc exprimé en conférence de presse au sujet de son regain de forme depuis l’arrivée du nouveau coach.

« On fera les comptes à la fin de la saison »

« Le coach est proche de nous, il parle individuellement avec les joueurs pour les mettre dans de bonnes conditions. On essaie petit à petit de produire un peu plus de football. Il a eu les mots justes pour nous remettre la tête à l’endroit. Je me sens bien, je suis bien à Marseille. On fera les comptes à la fin de la saison. On est encore en course pour l’objectif en championnat et on est en 8e de finale avec un bon avantage avant le match retour. On ne peut pas encore dire que la saison est ratée. On doit continuer comme ça et ne rien lâcher. La ferveur des supporters fait partie de l’OM, on n’a pas à se plaindre. Depuis que je suis arrivé à Marseille, le stade est toujours plein, ils sont toujours là. On se sent forts avec eux, ils nous poussent et nous transcendent. On le ressent sur le terrain, on a besoin d’eux et on donnera le maximum pour eux ».

Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré