Rumeurs
Officiel

Un joueur du FC Nantes défend Randal Kolo Muani (PSG)

Randal Kolo Muani 310723
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

En difficulté et critiqué depuis son arrivée au Paris Saint-Germain l’été dernier, Randal Kolo Muani a été défendu par un de ses anciens coéquipiers au FC Nantes.

Il a été le recrutement majeur du Paris Saint-Germain l’été dernier mais peine encore à confirmer à la pointe de l’attaque parisienne. Randal Kolo Muani est de plus en plus décrié pour ses prestations en-deçà des attentes pour un joueur recruté pour près de 90 millions d’euros (avec bonus). Pour preuve, avec seulement neuf buts en 25 rencontres disputées, le buteur français a perdu sa place de titulaire au profit de Bradley Barcola qui lui est désormais préféré, Kylian Mbappé occupant seul le poste de numéro 9. Mais face aux critiques de plus en plus pressantes et violentes, un ancien coéquipier de Kolo Muani est venu à son secours. En effet, Pedro Chirivella, capitaine du FC Nantes, s’est montré optimiste quant aux chances de réussite de son ancien buteur à Paris.

« Je suis sûr qu’il va faire taire toutes les critiques »

 « J’ai envie de voir comment il va, de parler avec lui. C’est un mec incroyable qui m’a donné beaucoup de moments incroyables ici. À chaque fois que j’envoyais un ballon devant, il était là. C’est surtout ça qui me manque avec lui. On parlait beaucoup de ce timing entre jeu long et jeu court » se souvient notamment le milieu de terrain ibérique. Néanmoins, l’ancien joueur de Liverpool « n’aime pas » le flot de critique qui coule actuellement sur son nom. « Il vient de faire un passage incroyable en Allemagne. Il a coûté beaucoup d’argent. Dans le football, ce n’est pas toujours facile de changer d’équipe et d’être tout de suite performant. Grâce son état d’esprit et sa façon de travailler, je suis sûr qu’il va faire taire toutes les critiques. »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré