Rumeurs
Officiel

PSG - Real Sociedad : Luis Enrique revient sur son coup de gueule salutaire à la pause

Enrique-PSG-Real-Sociedad-Ligue-des-Champions-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Après la victoire parisienne mercredi contre la Real Sociedad (2-0) lors du huitième de finale aller de Ligue des champions, Luis Enrique, l’entraîneur du PSG, est revenu sur son coup de gueule à la pause consécutivement à la première période terne de ses hommes. 

Tout n’a pas été parfait, mais le PSG a assuré l’essentiel. Vainqueur de la Real Sociedad mercredi (2-0) en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, le club de la capitale a pris une belle option pour les quarts. Un stade de la compétition que n'ont plus connu les Rouge et Blanc depuis trois ans. Néanmoins, la première période des Parisiens était loin d’avoir plu à Luis Enrique. L’entraîneur espagnol n’a d’ailleurs pas hésité à pousser une gueulante à la pause. Un coup de gueule efficace au regard des deux buts inscrits par Kylian Mbappé (58e) et Bradley Barcola (70e). Le technicien s’est remémoré ce moment décisif de la partie auprès de nos confrères du Figaro. 

« Il faut rester fidèle à ses idées »

« Je ne sais plus exactement ce que je leur ai dit, a répondu, hilare, Luis Enrique (…) Pour être honnête, je ne me souviens plus. Les grands chefs ne révèlent pas leurs recettes. Au final, le mérite revient aux joueurs. Ils y ont cru, ils ont continué à y croire. C'est un jeu et je ne cesserai jamais de le dire. Il ne nous arrivera rien si on perd. L'autre jour (dimanche), les supporters sont venus voir l'entraînement, ils étaient derrière nous, ils ont dit qu'ils voulaient nous voir courageux et audacieux.  Il n'arrivera rien si on ne gagne pas la Ligue des champions. La Real Sociedad a dominé en première période, mais vous pouvez perdre si vous jouez en étant fidèle à vos idées. Si tel est le cas, le lendemain, les gens se lèvent et passent à autre chose, tu te relèves. Ça fait partie du sport et de la vie. Mais il faut rester fidèle à ses idées, a affirmé le coach espagnol avant d’évoquer la première période cauchemardesque de ses hommes. En première période, je pense qu'on n'a pas pris assez de risques et contre une équipe comme la Real, ça peut vite devenir un cauchemar… La première période était un cauchemar. »


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya