Rumeurs
Officiel

Mercato OL : Trois gardiens qui pourraient remplacer Anthony Lopes à Lyon !

Paul Bernardoni Angers
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Complétement perdu en Ligue 1, l’OL va devoir recruter cet hiver, notamment au poste de gardien où trois noms pourraient venir concurrencer Anthony Lopes.

Alors que l’Olympique Lyonnais semble toucher le fond en Ligue 1, l’heure est à la reconstruction pour John Textor. Alors que la DNCG l’a autorisé à recruter cet hiver, les dernières sources affirment que l’OL aura 65 millions d’euros pour se renforcer lors du mercato hivernal. Une somme conséquente qui doit permettre de colmater les brèches à tous les postes de l’équipe. Et l’un des postes les plus discutés et certainement celui de gardien de but. Titulaire indiscutable depuis de nombreuses années, Anthony Lopes ne fait plus l’unanimité à Lyon et semble avoir perdu toute confiance. Alors que la rumeur du recrutement d’un remplaçant, ou d’un concurrent au Portugais se propage depuis quelques semaines, voici trois gardiens qui pourraient venir concurrencer Anthony Lopes.

Lucas Perri, Botafogo : 5 millions d’euros

Lucas Perri est annoncé depuis de nombreuses semaines comme un futur rival d’Anthony Lopes. Gardien d’un autre club de John Textor, Botafogo, le Brésilien est actuellement l’un des tous meilleurs portiers de son championnat. Auteur de 28 clean-sheets en 63 rencontres disputées toutes compétitions confondues, Perri aurait pu s’adjuger un titre de champion du Brésil historique avant que son équipe ne se saborde dans le sprint final. Ses performances ont même convaincu le sélectionneur brésilien de le convoquer avec la Seleção en septembre dernier sans avoir pu jouer pour autant. Évalué à cinq millions d’euros, Perri semble aujourd’hui la piste la plus aboutie et fiable pour venir concurrencer Anthony Lopes puisque son club serait activement à la recherche de son remplaçant selon Ge.Globo. Enfin la relation entre Botafogo et l’OL grâce à John Textor devrait permettre de récupérer le joueur pour une somme plus avantageuse alors que Lyon va devoir dépenser à de nombreux postes cet hiver.

Mathieu Patouillet, prêté à Sochaux : Gratuit

Et si l’OL faisait confiance à ses jeunes pour concurrencer ses anciens ? Prêté cette saison en National à Sochaux, Mathieu Patouillet est devenu le gadrien titulaire de son équipe et réalise de belles prestations en troisième division. Si cette piste parait moins compétitive que Lucas Perri, elle est aussi et surtout moins onéreuse. En effet, casser le prêt de son jeune espoir permettrait à Lyon d’apporter une concurrence à Anthony Lopes qui ne coûterait presque rien. De plus, là où la venue de Lucas Perri signifierait la mise en place d’une rotation au poste de gardien, le rappel de Patouillet permettrait d’apporter une concurrence plus saine permettant à Anthony Lopez de conserver son statut de numéro un dans un premier temps.

Paul Bernardoni, Konyaspor : 2,3 millions d’euros

Que devient Paul Bernardoni ? Le gardien international espoir français est parti en Turquie, à Konyaspor cet été. S’il réalise des prestations plutôt moyennes avec seulement trois clean-sheets en 14 rencontres, Paul Bernardoni possède un atout de poids dans son CV : l’expérience. En effet, à seulement 26 ans, l’ancien joueur du SCO d’Angers connaît sur le bout des doigts ces situations de relégation. Avec Angers, Saint-Étienne, Bordeaux ou Nîmes, l’éternel espoir s’est toujours battu pour le maintien ou, au mieux, le milieu de tableau. Une expérience de poids qui pourrait faire la différence dans le vestiaire pour apporter une ambiance plus calme et éviter la panique. De plus, Bernardoni a déjà montré qu’il était un très bon gardien et le placer en concurrence avec Anthony Lopes pourrait remotiver le Portugais. Pour seulement 2,3 millions d’euros, Paul Bernardoni est certainement l’alliage parfait entre la compétence et l’expérience à un prix si bas.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré