Rumeurs
Officiel

Qu’attendre de Lucas Perri et d’Adryelson à l’OL ?

Adryelson (ex Botafogo)
Publié le par Clément Vales Icon Sport

L’Olympique Lyonnais a officiellement lancé son mercato avec l'annonce des recrues brésiliennes Lucas Perri et Adryelson. Quel sera l’impact de ces arrivées alors que le club rhodanien bataille pour sa survie en Ligue 1 ?

Alors que l’OL s’est considérablement restructuré au niveau de son organigramme, le renouveau espéré se poursuit également du côté de son effectif professionnel. Hier soir, Lyon a annoncé les signatures du gardien Lucas Perri et du défenseur Adryelson, en provenance du club de Botafogo, également propriété de John Textor, le président de l’OL. Débarqués pour un montant global inférieur à 7 millions d’euros, nous vous expliquions plus tôt dans la journée le tour de passe-passe réalisé par l’homme d’affaires américain dans ce deal.

Les deux nouveaux renforts ont joué un rôle essentiel dans la bonne saison de Botafogo, avec notamment 16 clean sheets obtenus ensemble. De quoi annoncer des perspectives prometteuses pour une défense lyonnaise déjà battue à 27 reprises en 17 matchs de Ligue 1. Attention cependant, leurs apports respectifs pourraient s’opérer à des degrés bien différents.

Adryelson, un effet immédiat ?

Le défenseur brésilien est le plus à même d'intégrer le onze de Pierre Sage à court terme. Âgé de 25 ans, Adryelson est réputé pour être robuste et performant dans les duels. Ce n’est pas étonnant s’il est apparu dans l’équipe type du Brasileirao, une fois la saison sud-américaine ayant rendu son verdict. Sa combativité, sa lecture du jeu et son efficacité dans le jeu aérien sont autant d'atouts dont devra se servir l'Olympique Lyonnais. Forcément, l’incertitude subsiste quant à son adaptation à l'Europe, lui qui n’a fait qu’une pige d’une annnée loin de son pays en 2021-2022, dans un autre climat exotique, en Arabie saoudite.

Lucas Perri, d’abord en doublure de Lopes ?

Lucas Perri, gardien imposant de 26 ans, est pressenti pour succéder à Anthony Lopes la saison prochaine. Mais dans un premier temps, place au temps de l’adaptation et de la concurrence. Le poste de gardien étant si particulier, il paraît peu probable que l’entraîneur lyonnais déjuge sur le banc l’actuel numéro un dans les cages.  Surtout depuis que son équipe est parvenue à enchaîner trois succès de rang, lui permettant de s'extirper de la zone rouge. Pour s’éviter une telle prise de risque et favoriser une acclimatation, Pierre Sage pourrait offrir du temps de jeu au gardien brésilien en Coupe de France, si toutefois l’OL parvenait à poursuivre dans l’aventure. Les prochaines semaines nous en diront plus...


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales