Rumeurs
Officiel

OM : Pablo Longoria se confie sur les moments les plus durs de sa carrière

Pablo Longoria, une année loin de tout repos à la présidence de l'OM
Publié le par Clément Vales Icon Sport

À l'occasion d'un long entretien accordé au média espagnol Relevo, Pablo Longoria s'est confié sur les événements qui ont marqué la saison de l'OM, allant jusqu'à qualifier certains moments comme étant « les plus difficiles » de sa carrière.

Pablo Longoria peut respirer, un tant soit peu. Alors que l'Olympique de Marseille glissait dangereusement au classement après une énième contre-performance sur la pelouse de Brest (1-0) il y a un mois, provoquant le départ de Gennaro Gattuso, l'arrivée de Jean-Louis Gasset a coïncidé avec la rédemption observée. Un bilan de cinq victoires en six matches, dont trois de rang en championnat et une qualification en quarts de finale de la Ligue Europa. Autant de résultats positifs qui offrent au président de l'OM et à ses joueurs une fin de saison alléchante. Bien loin du contexte délétère de septembre dernier.

Pablo Longoria revient sur le départ de Marcelino…

Dans une interview accordée à Relevo, le dirigeant espagnol est revenu sur le début de saison chaotique de l'OM, marqué par la réunion houleuse avec les groupes de supporters et la démission express de Marcelino. "Émotionnellement, c'était très compliqué. Avec Marcelino, en plus d'être mon ami, je crois en sa valeur professionnelle et je voulais vraiment que notre relation fonctionne. Si dans le monde du football, nous laissons les gens de côté, cela devient quelque chose avec lequel on ne peut pas travailler", a avoué le natif d'Oviedo.

…et de Gennaro Gattuso

Autre épisode marquant de l'année marseillaise, le limogeage de Gennaro Gattuso mentionné plus haut, troisième entraîneur à s'asseoir sur le banc de l'OM cette saison. "Cela a sûrement été l'un des moments les plus compliqués de mon parcours professionnel. C'est une personne pleine de valeurs, c'est une personne qui partage avec moi la passion de ce sport. Cela m'a fait beaucoup de mal sur le plan personnel." Avant de conclure sur le sujet des relations avec ses entraîneurs : "J'avais cette affinité avec Marcelino et Gattuso donc prendre la décision était quelque chose de très difficile sur le plan personnel, mais quand on est président, il faut mettre tout ça de côté."


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales