Mercato OM : Koscielny se voit revenir en France et ne ferme pas la porte à Marseille

Mercato OM : Koscielny se voit revenir en France et ne ferme pas la porte à Marseille

MERCATO OM - Dans son long entretien accordé au Canal Football Club, Laurent Koscielny n'a pas seulement évoqué sa blessure et son amertume de ne pas avoir été champion du monde. Le défenseur central d'Arsenal a aussi évoqué un possible retour en Ligue 1 et une arrivée à l'OM.

Blessé au tendon d'Achille depuis le 3 mai dernier, Laurent Koscielny n'a pas encore repris l'entraînement avec Arsenal, où son contrat court jusqu'en 2020. Le mois dernier, son agent avait révélé dans France Football que l'OM avait tenté de le recruter en 2017 et était toujours intéressé avant sa blessure, à l'instar de l'OL et Monaco.

Interrogé sur le projet marseillais par le CFC, Koscielny n'a pas fermé la porte : "J'écoute tous les projets (rires). Plus sérieusement, je sais qu'ils avaient contacté mon agent. Après ça évolue doucement, mais à l'époque c'était en réflexion. J'ai aussi des choix à faire par rapport à ma famille. Je sais qu'un retour en France, ça serait bien pour ma famille. Est-ce que ça sera à la fin de ma carrière ou est-ce que j'aurais le temps de jouer en Ligue 1, je ne sais pas."

>> Koscielny : "Je voulais que les Bleus se qualifient, mais en même temps qu'ils perdent"

Relancé par le CFC sur la piste marseillaise, Koscielny a ajouté : "L'OM ? Je ne dis pas impossible. Il me reste deux ans à Arsenal, je ne sais pas comment je vais revenir avec cette blessure, je ne sais pas si je vais avoir le temps de jeu que j'espère. Il y a plein de questions auxquelles je n'ai pas de réponse pour le moment. Je laisse le temps passer, après j'aurais certainement des choix à faire."

Et en plus de l'OM, l'OL et l'AS Monaco font donc partie des clubs qui étaient intéressés par lui il y a quelques mois. A-t-il une préférence entre les trois ? "Question piège, franchement je ne sais pas... J'ai une petite idée dans ma tête. Elle est en train de mûrir tout doucement. Ce sont trois gros clubs français, mais pour le moment, je suis bien à Arsenal. Quand le moment sera venu de partir, ça sera peut-être à la fin de mon contrat et j'arrêterai ma carrière ou avant pour continuer à jouer en France."

Et le défenseur central de 33 ans, passé plus jeune par Guingamp, Tours et Lorient, de conclure sur le sujet : "Je pense que je reviendrai, sûrement même, jouer en France finir ma carrière". Reste à savoir où.