Livescores Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Mercato OM : Diego Costa refusé, Milik toujours espéré

milik-napoli
Publié le 13/01 par Fabien Borne Icon Sport

Le dossier du latéral droit bouclé, l'OM va pouvoir s'atteler à dénicher un buteur en cette deuxième partie de mercato et dispose de 19 jours pour y parvenir. Un nom revient sans cesse, celui de Milik.

Le mercato d'hiver de l'OM a officiellement débuté mardi par la signature attendue de Pol Lirola, latéral droit espagnol de 23 ans pouvant aussi évoluer un cran plus haut. Prêté au club phocéen par la Fiorentina avec une option d'achat estimée à 12 millions d'euros, Lirola ne sera normalement pas la seule recrue phocéenne de l'hiver. Du moins, les supporters de l'OM l'espèrent, André Villas-Boas aussi.

Ce n'est pas un scoop, Marseille cherche en effet à recruter un avant-centre d'ici le 1er février, date de la fermeture du marché en France. Et si plusieurs noms ont été associés à l'OM, celui d'Arkadiusz Milik fait consensus et c'est d'ailleurs le seul que Villas-Boas a publiquement confirmé. Dans ce dossier, l'OM fait face pour le moment aux exigences élevées du Napoli, qui réclamait jusque-là 15 millions d'euros pour son buteur polonais selon diverses sources concordantes.

Dans son édition du jour, le quotidien napolitain Il Mattino assure toutefois qu'Aurelio De Laurentiis pourrait finalement céder son gaucher de 26 ans pour une somme comprise entre 8 et 10 millions d'euros. Aucun club n'aurait toutefois fait d'offre concrète à ce stade. Pour La Provence, qui révèle ce mercredi que l'OM a refusé Diego Costa, pourtant libre et intéressé par une pige à Marseille, le dossier Milik est loin d'être terminé, bien que compliqué.

Milik privé d'Euro s'il reste à Naples ?

La bonne nouvelle pour l'OM, c'est que l'Atlético Madrid a jeté son dévolu sur Moussa Dembélé et n'est plus un concurrent dans le dossier Milik. De son côté, la Juventus Turin, souvent liée au Polonais, semble surtout intéressée par une arrivée l'été prochain. Mais si la position du joueur reste difficile à cerner, la fédération polonaise a peut-être donné un petit coup de pouce à l'OM en invitant hier Milik, par la voix de son président, à changer de club cet hiver sous peine de ne pas disputer le prochain Euro.

Avec le départ de Kevin Strootman, dont le salaire va être pris en charge à hauteur de 50% par le Genoa, l'OM s'est offert une petite marge salariale, mais devra probablement se séparer encore d'un autre salaire (Radonjic ?) pour pouvoir assumer les émoluments d'un buteur de la dimension de Milik. Il n'est pas à exclure non plus que le club phocéen se rabatte finalement sur une autre piste. Celles menant à Jean-Philippe Mateta (Mayence) et Abel Ruiz (Braga) nous ont été démenties hier par les entourages des deux joueurs.