Rumeurs
Officiel

Mercato OGC Nice : José Mourinho vise un crack du GYM !

bouanani-nice
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Véritable révélation de l’OGC Nice la saison passée, Badredine Bouanani pourrait quitter le club niçois prochainement alors que son temps de jeu s’est considérablement réduit.

Arrivé à l’OGC Nice gratuitement la saison passée en provenance du LOSC en tant que jeune espoir, Badredine Bouanani avait réussi à faire son trou en grattant de près de 900 minutes de jeu en fin de saison avec le GYM de Didier Digard. À seulement 17 ans, ses performances l’avaient amené jusqu’à l’équipe d’Algérie en mars dernier et compte depuis cinq sélections avec l’équipe A des Fennecs. Une progression fulgurante mais légèrement freinée depuis le début de cette saison sous les ordres de Francesco Farioli. Avec seulement six bouts de matchs disputés en Ligue 1, pour une titularisation, l’ancien Lillois n’a pas encore la confiance du technicien italien qui préfère titulariser Terem Moffi ou Gaëtan aborde sur le côté droit de son attaque.

Badredine Bouanani bientôt sous les ordres de José Mourinho ?

Mais malgré son faible temps de jeu, Badredine Bouanani continue d’intéresser les grands clubs européens en vue des prochaines périodes de transfert. Ainsi, selon les informations de Foot Mercato, l'AS Roma de José Mourinho aurait un œil attentif sur la situation de Badredine Bouanani sur la Côte d’Azur. Évalué à 6 millions d’euros, il est néanmoins peu probable que l’OGC Nice laisse partir son plus précieux talent à un prix aussi bas alors que son contrat court jusqu’en 2027. De plus son ascension fulgurante la saison passée reste encore dans toutes les têtes et pourrait masquer en partie son début d’exercice 2023-2024 en demi-teinte. Reste à savoir si Nice est vendeur ou si le GYM compte encore sur son prodige algérien pour éblouir les pelouses de Ligue 1 encore quelques années.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré