Livescores Transferts France Étranger Coupes d'Europe International
21:15
Logo de l'équipe : Chelsea FC
Che
-
Lei
Logo de l'équipe : Leicester City FC
Voir plus

Lille-Nice (2-0) : les tops et flops

yilmaz-botman-andre-lille-nice
Publié le 01/05 par Samuel Zagury Icon Sport

Lille a logiquement et facilement disposé de Nice sur sa pelouse ce samedi soir à l’occasion de la 35e journée de Ligue 1 (2-0). Grâce à ce probant succès, les Dogues récupèrent la première place du championnat. Retrouvez nos tops et nos flops de cette rencontre. 

Les tops

Fonte-Botman, infranchissables

Malgré les deux buts, la statistique de la soirée est à mettre au crédit des deux défenseurs lillois. C’est simple : Nice n’a pas tiré une seule fois au but ce soir, c’est dire la solidité et la régularité de la performance des deux centraux lillois ce soir. José Fonte termine meilleur récupérateur de son équipe avec 8 ballons chipés, et a remporté la totalité de ses duels (4/4). Patron. 

Burak Yilmaz, l’infatigable 

Auteur d’un doublé héroïque la semaine dernière face à Lyon, l’attaquant turc a une nouvelle fois mis les siens sur de bons rails en ouvrant le score sur son tout premier ballon touché à la 13e minute, servi par Jonathan David. Dans un match que Lille a dominé physiquement par son pressing, il est évident de saluer l’impact du vétéran lillois ce soir, qui n’hésitait pas à aller presser jusqu’à Benitez pour faire douter Nice. Seul petit bémol, le doublé qui lui échappe sur le poteau touché à la 64e minute. 

Benjamin André, monsieur parfait 

Comme un Busquets au Barça, dans un rôle différent certes, André ne cesse de briller dans l’ombre. Et ce fut une nouvelle fois le cas ce soir. Les rares offensives niçoises se sont créées sur le coté car au milieu, le Lillois né à Nice faisait sa loi. 86% de passes réussies, 1 passe clé, 6 duels gagnés, mais ce n’est pas tout. L’ancien joueur d’Ajaccio termine meilleur intercepteur et récupérateur de son équipe. Il a d’ailleurs récupéré plus de ballons (8) qu’il n’en a perdu (7). Monsieur propre. 

Les flops

Jordan Lotomba n’a pas aidé 

Déjà en difficulté en première période, le latéral droit niçois aurait même pu être exclu avant la pause pour une très vilaine faute sur Jonathan Bamba qui lui aura valu un carton jaune, orangé. Alors que son équipe était menée d’une petite unité, il s’est livré bêtement sur une des premières actions de la seconde mi-temps, faisant faute une nouvelle fois sur Bamba. La faute de trop pour Amaury Delerue qui a logiquement sorti un deuxième carton jaune. Réduit à 10, Nice n’a ensuite pu éviter le deuxième but et la défaite. Plombé. 

La salade offensive niçoise 

Inexistante. 0 tir, que dire ? Depuis qu’Opta analyse la compétition, c’est la deuxième fois seulement qu’une équipe ne frappe pas lors d’un match. La première était Marseille au Parc des Princes en 2016. Rony Lopes et Kasper Dolberg, les deux joueurs niçois les plus hauts sur le terrain ce soir présentent, à eux deux, un bilan de 0% de duels gagnés ce soir, en plus de ne pas avoir tiré. La sérénité et les risques pris par Todibo et Saliba à la relance méritaient meilleur résultat devant, mais ce ne fut pas le cas. Un match à oublier au plus vite.