Rumeurs
Officiel

“King Kong”, “Les Algériens, c’est les pires”, les dernières révélations de l’affaire Christophe Galtier

Galtier-Nice-PSG-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Dans son édition du mardi 5 décembre 2023, le journal L’Équipe a fait un point sur les accusations formulées par plusieurs joueurs et membres de l’encadrement de l’OGC Nice à l’encontre de l’ex-entraîneur azuréen Christophe Galtier. 

À 10 jours de son procès pour "harcèlement moral et discrimination", Christophe Galtier, actuellement entraîneur de Al-Duhail (Qatar), a dû s'exclamer à la lecture de son journal L’Équipe. Dans sa une du jour, le quotidien sportif est revenu sur les diverses accusations des membres du staff mais aussi des joueurs de l’OGC Nice quand le tacticien français était sur le banc azuréen (2021-2022). Si nos confrères sont longuement revenus sur la volonté supposée de Galtier de se débarrasser de plusieurs joueurs musulmans supposés faire le ramadan, trois séquences rapportées devant les enquêteurs posent question.

Le cas Bilal Brahimi

Revenons en janvier 2022. Alors que l’OGC Nice vient d’officialiser l’arrivée de Bilal Brahimi en provenance d’Angers, le champion de France avec Lille en 2021 s’indigne du nouveau recrutement d’un élément “musulman”. « Encore un musulman, j'en veux pas, on en a assez », aurait lancé Christophe Galtier devant son adjoint de l’époque Frédéric Gioria selon les dires de ce dernier devant les enquêteurs.

L’ancien capitaine de l’OGC Nice a également été selon lui témoin d’une scène ubuesque. En plein entraînement, le natif de Marseille aurait qualifié ses deux joueurs Youcef Atal et Hicham Boudaoui, tous les deux international algérien, de « sales types ». « Le pire, ce sont les Algériens » s’exclamait-il devant Frédéric Gloria. 

Harold Moukoudi et Mickaël Nadé ciblés par des propos racistes tenus par Christophe Galtier ?

Une autre scène a retenu l'attention des policiers chargés de l’enquête. Interrogé, Hachim Ali Mbaé, analyste vidéo de l’OGC Nice à l’époque, s’est indigné des propos tenus par Christophe Galtier à l’occasion d’un déplacement à Saint-Étienne en septembre 2021. Après le premier acte, l’ex-entraîneur du PSG aurait surnommé la charnière de l’ASSE composée d'Harold Moukoudi et Mickaël Nadé, de « deux King Kong ». 

« Christophe Galtier est déterminé à 10 jours de cette audience. Il réserve ses déclarations au tribunal. Il attend enfin ce débat public et contradictoire où il démontrera qu'il n'a évidemment jamais discriminé ou harcelé quiconque. Tout son parcours professionnel, sa réputation témoignent de sa personnalité irréprochable » ont affirmé ses avocats, Olivier Martin et Sébastien Schapira, à la lecture de cet article.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya