Rumeurs
Officiel

Karim Benzema responsable d’une incroyable décision en Arabie Saoudite

Al-Ittihad-Benzema-mercato-jpg
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Alors que Marcelo Gallardo et le Ballon d’Or français étaient en froid depuis de nombreux mois, la direction a décidé de prendre une décision radicale.

Depuis de nombreuses années, Karim Benzema avait arrêté de faire parler de lui en-dehors des terrains pour laisser parler ses formidables prestations sur le rectangle vert. Si cela lui a valu un Ballon d’Or et un retour inespéré en équipe de France, il semblerait qu’aujourd’hui, KB9 ait décidé de redevenir un mauvais garçon. C’est du moins ce que laisse deviner sa relation plus que tendue entre lui et Marcelo Gallardo, son entraîneur à Al-Ittihad. Arrivé l’été dernier en Arabie Saoudite, l’ancien lyonnais n’a jamais réussi à s’entendre avec l’argentin au point de se faire écarter du groupe pendant de longs jours pour un retard à un stage de préparation. Seulement, après plusieurs mois de discord et un apaisement qui semblait avoir été retrouvé ces dernières semaines, la direction saoudienne vient de donner raison au français.

Une mise à l’écart « inacceptable »

En effet, le club vient d’annoncer officiellement l’éviction de Gallardo à cause des résultats sportifs en-deçà des attentes mais aussi de sa gestion du cas Benzema. C’est Nazer, le directeur du club lui-même qui a dévoilé les dessous de ce licenciement. « Gallardo a commis des erreurs importantes en demandant la mise à l'écart de Benzema, ce qui est inacceptable. Il est un élément essentiel du projet de l'Arabie Saoudite et du club » a précisé Nazer qui met donc certainement fin aux rumeurs de départs qui entouraient Karim Benzema en partie due à sa mésentente avec son coach. Pour rappel, le club sort d’une saison délicate puisqu’il n’a pas accroché mieux qu’une cinquième place en Saudi Pro League avec un effectif composé de Fabinho, N’Golo Kanté et donc Karim Benzema qui a lui planté 13 buts et 8 passes décisives cette saison.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré