Rumeurs
Officiel

Guardiola justifie avec humour son remplacement d'Erling Haaland

guardiola sourire conference presse
Publié le par Fabien Borne Icon Sport

Pep Guardiola a été beaucoup critiqué pour avoir remplacé Erling Haaland à l'heure de jeu face à Leipzig, alors qu'il venait d'inscrire cinq buts et qu'il avait la possibilité de devenir le premier joueur de l'histoire à en inscrire six dans un match de Ligue des champions. L'entraîneur de Manchester City a justifié son choix en conférence de presse, avec humour.

Manchester City a écrabouillé Leipzig mardi soir à l'Etihad Stadium (7-0), bien aidé par un arbitrage douteux et un Erling Haaland en feu et auteur de cinq buts. Mais beaucoup ont critiqué la décision de Pep Guardiola de sortir le Norvégien à la 63e minute de jeu alors qu'il avait la possibilité de battre le record de Luiz Adriano et Leo Messi en devenant le premier joueur à marquer six buts dans un match de Ligue des champions.

"J'ai dit à Guardiola que j'aurais aimé marquer un doublé hat-trick (un en première période, un en seconde), mais qu'est-ce que je pouvais faire ? Je devais sortir", a déclaré le Norvégien au micro de BT Sport après le match. Présent en conférence de presse, Pep Guardiola été interrogé sur cette déclaration de son buteur et a justifié avec humour son choix de l'avoir remplacé.

"S'il bat ce record à 22 ou 23 ans, sa vie sera ennuyeuse"

"S'il bat ce record à 22 ou 23 ans, sa vie sera ennuyeuse, a ainsi plaisanté Guardiola. Il n'aurait plus d'objectif à atteindre à l'avenir. Que ce soit ici ou ailleurs. C'est pour ça que je l'ai remplacé. Plus sérieusement, je ne connaissais pas ce record de Messi face à Leverkusen et si j'ai remplacé Erling, c'est parce que j'ai l'habitude de faire des remplacements quand le match est plié parce que je veux que tous mes joueurs puissent participer."

Au-delà de son quintuplé, Guardiola a apprécié la prestation d'ensemble d'Haaland face à Leipzig : "Aujourd'hui, il a marqué cinq buts, mais a touché 30 à 35 ballons. C'est ce que nous recherchons. Quand vous êtes impliqué dans le jeu, défensivement comme offensivement, et que le ballon vous arrive, vous êtes plus intelligent, plus précis au moment de marquer. Parfois, c'est de sa faute, parfois il ne bouge pas. Par exemple, à Crystal Palace (Haaland a marqué le seul but du match sur penalty, ndlr), il n'a pas bougé, je lui ai dit 'tu n'as pas bien joué aujourd'hui'. D'autres fois, c'est notre faute, comme à Leipzig où nous ne l'avons pas trouvé. Mais tôt ou tard, ça va venir, on en discute, on travaille sur ça."


Fondateur du site Daily Mercato en 2015 avec mon frère. Passionné de football depuis enfant et passé par plusieurs grands médias en ligne avant de lancer mon propre site dédié à l'actualité du foot et du mercato.

Photo de Fabien Borne