Rumeurs
Officiel

Daniel Riolo détruit Vincent Labrune

Labrune-2024-Riolo-droits-jpg
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Dans l’After Foot, Daniel Riolo s’en est violemment pris à Vincent Labrune, président de la LFP, pour sa mauvaise gestion du cas des droits TV.

Où regardera-t-on la Ligue 1 la saison prochaine ? Et pour quel prix ? Pour l’heure le flou est total et il est impossible de répondre à cette question. Amazon ne reviendra pas à la charge, DAZN s’est retiré de la compétition et seul reste Canal+ ou dans le cas le plus extrême une chaîne spécialement créée par la LFP. Alors que les dirigeants du football français évoquaient le milliard d’euros il y a encore quelques mois, désormais l’objectif serait simplement de trouver un diffuseur pour 500 millions € voire moins. Cette situation alarmante n’est la faute que d’un seul homme selon Daniel Riolo qui a fustigé Vincent Labrune, le président de la Ligue, sur sa gestion du football français. Il a d’ailleurs précisé que Canal+ ne reviendrait pas à la charge pour les droits TV tant que Vincent Labrune sera à la tête de la LFP.

« Vincent Labrune a été tellement prétentieux, arrogant, sûr de lui »

« Selon mes informations Canal + ne va pas ouvrir la porte à la LFP et Vincent Labrune. Les 500 millions qui seraient aujourd’hui une bénédiction, DAZN les avait donnés mais Labrune a dit ‘barrez-vous c’est une offre misérable’ donc il a également claqué la porte à la tronche de DAZN. Vincent Labrune a été tellement prétentieux, arrogant, sûr de lui, a traité tout le monde comme des minables. Aujourd’hui, ce qu’il lui arrive et ce qui arrive au football français ça n’est que de sa faute. IL est 100% responsable de la situation dans laquelle est le foot français aujourd’hui. Et les présidents de club qui lui ont fait une confiance aveugle tous ses laqués, Caillot, Nicollin et beaucoup d’autres sont responsables également. Même Aulas n’a pas assez parlé et l’OM n’a rien dit du tout. »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré