Rumeurs
Officiel

Coup dur pour John Textor (OL, Botafogo), condamné au Brésil !

John Textor, entendu par une commission d'enquête au Brésil
Publié le par Clément Vales Icon Sport

John Textor, propriétaire de l’OL et de Botafogo, a été suspendu de ses fonctions pour avoir offensé le président de la Confédération brésilienne de football (CBF), Ednaldo Rodrigues. Le boss américain est au centre de vives crispations après ses allégations de corruption en première division brésilienne.

Ses accusations controversées n'ont pas été sans conséquences. L'homme d'affaires américain à la tête d'Eagle Football a été condamné par le Tribunal supérieur de justice sportive après avoir dénoncé, au cours d’une audition devant le Sénat brésilien, plusieurs cas de matchs truqués. John Textor, absent vendredi au moment de l’énoncé de sa sentence, s’est vu infliger une amende de 100 000 reals (environ 18 000 euros) en tant que propriétaire de Botafogo, ainsi qu'une suspension de 45 jours de toute fonction officielle dans le pays. Pour rappel, le dirigeant avait déjà été suspendu de manière préventive. Il ne lui reste ainsi que 17 jours de condamnation.

John Textor n’a pas fini avec la justice

Pour comprendre l'origine de cette affaire, il faut remonter à novembre 2023 et à la défaite de Botafogo contre le futur champion, Palmeiras (3-4). Descendu en bord de pelouse, Textor avait explosé de rage, criant au vol et à la corruption après l'expulsion de l'un de ses joueurss alors que son équipe menait 3-1, à un quart d’heure de la fin. Depuis, entre Lyon et Rio de Janeiro, l’homme d’affaires de 58 ans est parti en véritable croisade contre ce fléau. À plusieurs reprises, il a réaffirmé ses dires, soutenant détenir des preuves irréfutables. Mais petit problème : John Textor n’a pas fourni les éléments nécessaires. Ainsi, la justice brésilienne prévoit de le convoquer à nouveau afin qu'il justifie l'absence de documents. La date de l’audience n’est pas encore fixée.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales