Rumeurs
Officiel

Brest : l’énorme coup de gueule de Pierre Lees-Melou après la défaite face à l’OL

lees-melou-psg-brest
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Le milieu de terrain brestois n’a pas mâché ses mots à l’encontre de l’arbitrage proposé dimanche soir par Monsieur Vernice qui a fortement contribué à ce match de folie.

Ça a beau être un des meilleurs matchs de la saison en termes de suspens, le choc entre l’Olympique Lyonnais et le Stade Brestois a surtout été marqué par un arbitrage catastrophique de Monsieur Vernice. L’arbitre français a pris de nombreuses décisions litigieuses comme le fait de ne pas siffler penalty pour Brest en début de rencontre. Mais en fin de match aussi. Lors d’une altercation entre Pierre Lees-Melou et Nicolas Tagliafico, l’arbitre décide d’exclure sans avertissement le milieu brestois et de ne mettre qu’un jaune à l’argentin (qui sera exclu aussi en raison d’un jaune pris au préalable). Ainsi, le rouge direct peut sembler sévère pour Lees-Melou qui n’a pas caché sa déception quant à la prestation de l’arbitre au sortir de la rencontre.

« C’était compliqué de communiquer avec lui »

« J’espère qu’il sera annulé. Je ne le touche pas, mon seul défaut, c’est de me relever vite. J’ai pris rouge direct et lui jaune, c’est incroyable. Je ne vais pas parler des arbitres, mais celui d’aujourd’hui était compliqué, c’était compliqué de communiquer avec lui. Après, je sais que je suis chiant, je vais pas faire la pleureuse non plus, mais quand on revoit les images, c’est quand même dur, mon carton rouge est un peu lunaire. C’est frustrant, mais on peut s’en prendre qu’à nous-même. Apparemment, il y avait hors-jeu (rires). Ils ont une demi-occasion et on se met à reculer. Il ne faut pas tout mettre sur l’arbitre. Le 4-3, je n’ai pas vu, j’étais à la douche mais apparemment, il y a faute. Ce qui nous fait mal, c’est le but de Lacazette. On a reculé inconsciemment et ce n’est pas quelque chose qui nous ressemble cette saison. On l’a un peu cherché. C’est le tournant du match, qu’ils reviennent si vite dans le match. J’ai 30 ans, je suis énervé mais voilà. On ne gagnera jamais contre l’arbitrage. Je suis pour la sonorisation de l’arbitrage. Ça permettrait que le débat soit ouvert à tout le monde et cela calmerait tout le monde. »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré