Rumeurs
Officiel

Bilal Nadir prolonge à l’OM (Officiel)

Bilal Nadir, OM
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

En fin de contrat en juin prochain, le jeune espoir marseillais Bilal Nadir vient tout juste de prolonger son bail jusqu’en 2026.

Alors que la locomotive olympienne semble être définitivement repartie sur de bons rails sportivement depuis l’arrivée de Jean-Louis Gasset, en interne aussi la confiance règne. En effet, après de longues semaines de rumeurs sur l’avenir de Bilal Nadir, le milieu marocain vient finalement de prolonger son contrat avec l’Olympique de Marseille. Âgé de tout juste 20 ans, l’international espoir marocain, a pris part à neuf rencontres de l’OM en début de saison avant de subir une rupture des ligaments croisés en janvier dernier. Si cette grave blessure aurait pu freiner les dirigeants marseillais à le prolonger, il semblerait que ces derniers aient toujours confiance en leur jeune espoir, pour son plus grand bonheur.

« C’est une grande fierté de poursuivre mon aventure à l’OM »

« Je suis soulagé et très heureux de pouvoir poursuivre l’aventure avec l’Olympique de Marseille. Mon contrat arrivait à échéance et je me retrouvais dans une position délicate. C’est une grande marque de confiance que le club m’accorde en prolongeant mon contrat, je tiens à remercier les dirigeants. La nouvelle de ma blessure a été compliquée. Il a fallu que je la digère. Je me suis rapidement mis dans une bulle et j’ai la chance d’être très bien entouré au sein de l’équipe. Je savais que cela allait être une blessure de longue durée. Je me suis fait opérer il y a quelques semaines et aujourd’hui, ça avance tout doucement. C’est une grande fierté de poursuivre mon aventure à l’OM et cette confiance accordée par le club me donne encore plus envie de revenir plus fort pour l’aider dans le futur. »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré