Rumeurs
Officiel

Arrivées, départs... Le bilan du mercato d'hiver 2024 de l’AS Saint-Étienne 

Cardona-ASSE-2024-bilan-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Deux arrivées pour trois départs, l’analyse du mercato d’hiver 2024 de l’AS Saint-Étienne. 

Après une première partie de saison contrastée et qui s’est conclue par l’éviction de Laurent Batlles au profit d’Olivier Dall’Oglio, l’AS Saint-Étienne a profité du mercato d’hiver pour réajuster son effectif. Au total, les Verts ont enregistré deux arrivées pour trois départs. 

Les arrivées à l’AS Saint-Étienne lors du mercato d’hiver 2024

Irvin Cardona (prêt sans option d’achat en provenance d’Augsbourg) 

Premier à débarquer à l’Etrat cet hiver, Irvin Cardona. Prêté par Augsbourg sans option d’achat pour les six prochains mois, l’attaquant de 26 ans est en quête de revanche après une première partie de saison difficile avec le pensionnaire de Bundesliga. Transféré pour 500 000 euros en provenance de Brest, Cardona ne s’est jamais imposé avec le club bavarois. Au total, il n’a disputé que 51 minutes de jeu, au fil de trois apparitions dans le championnat allemand. Si Olivier Dall'Oglio - coach avec lequel Irvin Cardona a déjà travaillé du côté de Brest - parvient à le relancer, l’AS Saint-Étienne disposera d’un joueur qui pourra faire mal à bon nombre de défenses en Ligue 2. 

Nathanaël Mbuku (prêt sans option d’achat en provenance d’Augsbourg) 

L’axe Augsbourg - Saint-Étienne a tourné à plein régime cet hiver. En plus d’Irvin Cardona, l’ASSE a obtenu également le prêt sans option d’achat de Nathanaël Mbuku. Comme l’ancien gardois, le milieu offensif formé à Reims n’a pas réussi à s’adapter à l’exigence du football allemand. Preuve en est, l’international espoir français n’est apparu qu’à trois reprises avec le maillot d’Augbourg depuis son arrivée en janvier 2023. Courtisé par plusieurs formations de Ligue 2, Mbuku a finalement opté pour l'ASSE. Un club idéal pour se relancer ? La réponse en fin de saison. 

Les départs à l’AS Saint-Étienne lors du mercato d’hiver 2024

Victor Lobry (libéré de son contrat, parti à Guingamp)

18 mois après son arrivée à l’AS Saint-Étienne, Victor Lobry a plié bagage cet hiver. Arrivé pour occuper un rôle de patron technique dans l’entrejeu stéphanois, le natif de Soissons a progressivement perdu sa place de titulaire chez les Verts. Lors de la première partie de saison 2023-2024, l’ancien palois n’a connu que deux titularisations en 18 matchs disputés. Un bilan bien maigre qu’il a poussé à trouver un accord avec sa direction pour rompre son contrat, pour ensuite s’engager en faveur de Guingamp

Gaëtan Charbonnier (libéré de son contrat, parti à Bastia)

Autre élément d’expérience à avoir quitté l’ASSE, Gaëtan Charbonnier a été trahi par son corps lors de son passage dans le Forez. Attendu pour concrétiser les actions stéphanoises, l’attaquant pivot a subi une terrible rupture des ligaments croisés qui a mis fin à sa première demi-saison chez les Verts. Attendu au tournant cette saison, le buteur de 35 ans, auteur d’un petit but en 18 rencontres disputées, n’a pas su retrouver son rendement affiché lors de ses débuts dans le Forez (3 buts sur ses 7 premiers matchs). Libéré de son contrat, Gaëtan Charbonnier tentera de se relancer du côté du SC Bastia. 

Matthieu Dreyer (transféré à Strasbourg) 

Il s’agit certainement du départ le plus surprenant du mercato d’hiver 2024 de Saint-Étienne. Troisième gardien du club stéphanois, Matthieu Dreyer s’est envolé cet hiver du côté de Strasbourg pour encadrer les deux jeunes pousses du centre de formation du club alsacien : Alexandre Pierre et surtout Alaa Bellaarouch, propulsé gardien numéro un après le départ surprise de Matz Sels vers Nottingham Forest. Au total, Matthieu Dreyer a disputé 11 matchs sous le maillot stéphanois en un an et demi.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya