Rumeurs
Officiel

Villarreal : les trois joueurs dont l’OM doit impérativement se méfier

OM-Villarreal-2024-analyse-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Adversaire de l’OM lors de ces huitièmes de finale de Ligue Europa, Villarreal dispose dans ses rangs de plusieurs joueurs capables de donner le tournis à l’équipe phocéenne. Voici les trois joueurs dont les hommes de Jean-Louis Gasset doivent particulièrement se méfier ce jeudi soir. 

Invaincu sur ses sept dernières rencontres, Villarreal se déplace jeudi soir sur la pelouse de l’OM avec l’intention de confirmer son redressement opéré depuis le retour de Marcelino sur son banc. Vainqueur trois années auparavant de cette C3, le sous-marin jaune a depuis perdu de sa superbe, allant même jusqu'à flirter dangereusement avec la zone rouge cette saison. Et ce, malgré la présence de plusieurs joueurs de l’épopée de 2021. Marseille devra toutefois se méfier particulièrement de trois d’entre eux. 

1) Gerard Moreno, le buteur fiable 

Auteur au minimum de 10 buts par saison depuis son arrivée à Villarreal, Gerard Moreno, capitaine des Groguets (Jaunes en Valencien), sera un joueur à scruter de près pour l’arrière-garde de l’OM. D’autant plus que l’Espagnol est sevré de buts depuis cinq matchs. Une disette à laquelle il souhaite mettre un terme ce jeudi soir à l'Orange Vélodrome

Au-delà de ses statistiques, le buteur - qui a effectué l’immense majorité de sa carrière dans la province de Castellón - est également un précieux baromètre de l'agressivité mise par l’écurie espagnole. Aligné aux côtés de Gonçalo Guedes ou d’Alexander Sørloth, le buteur en forme de ces dernières semaines, Moreno devrait harceler constamment la charnière centrale marseillaise ce jeudi soir. À cette dernière de se montrer à la hauteur pour déjouer la première ligne de pressing de la formation dirigée par Marcelino. 

2) Alex Baena, l'insaisissable

Adepte de la possession, Villarreal dispose dans ses rangs de plusieurs joueurs de ballon dont la jeune pépite Alex Baena. Ailier gauche à la lecture des compositions d’équipes de Villarreal, le joueur de 22 ans agit plus comme un meneur de jeu excentré, capable de dézoner pour aider ses coéquipiers dans l’entrejeu mais aussi de se projeter rapidement lors des transitions offensives des hommes en jaune.

Le duo qu’il forme avec Alberto Moreno est, en ce sens, très complémentaire. Élément clé de la philosophie de Marcelino Toral, l’ancien de Liverpool fait partie de ces latéraux qui n'hésitent pas à multiplier les courses vers l'avant. Avec un Baena plus à l’intérieur, le latéral gauche devrait avoir des espaces ce jeudi soir pour enchaîner les centres au cours de la rencontre. 

3) Dani Parejo, la tour de contrôle 

Véritable référence en Liga, Dani Parejo (34 ans) sait absolument tout faire. Précieux dans l’animation du jeu de Villarreal, le milieu de terrain originaire de Coslada est un excellent tireur de coups de pied arrêtés. Ses trois passes décisives dont deux sur corner lors de la large victoire de Villarreal contre Grenade (5-1) dimanche dernier en attestent.

Revenu de blessure récemment, il ne devrait pas débuter ce huitième de finale aller. Mais méfiance pour l’OM quand Parejo entrera sur la pelouse. Pour le remplacer dans l’entrejeu, Marcelino devrait associer Santi Comesaña et Francis Coquelin. Un tandem qui avait donné plutôt satisfaction au tacticien asturien lors de la victoire de Villarreal sur la pelouse de la Real Sociedad (1-3). 

OM - Villarreal : les compositions probables

Le onze probable de l’OM (4-2-3-1) : Lopez - Clauss, Mbemba (cap), Balerdi, Merlin - Veretout, Kondogbia - Sarr, Harit (ou Ndiaye), Aubameyang, Moumbagna (ou Ndiaye)

Le onze probable de Villarreal (4-4-2) : Reina - Mosquera, Bailly, Cuenca, Moreno - Akhomach, Comesana, Coquelin, Baena - Moreno (cap), Guedes


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya