Rumeurs
Officiel

Ugo Bonnet signe à Guingamp (Officiel)

Ugo Bonnet avec Valenciennes
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Après avoir résilié son contrat avec Valenciennes dans la journée, Ugo Bonnet s’engage dans la foulée avec Guingamp.

Cette ultime journée de mercato n’aura pas été si calme qu’attendue du côté de Guingamp. Alors que l’on pensait le mercato Breton terminé, EAG vient d’annoncer la signature de dernière minute d’Ugo Bonnet. L’attaquant Français de 30 ans arrive librement jusqu’à la fin de la saison après avoir résilié son contrat avec Valenciennes plus tôt dans la journée. Buteur à une seule reprise, en coupe de France, cette saison avec le VAFC, Ugo Bonnet n’a pas su trouver le chemin des filets en 14 rencontres de Ligue 2.

Le communiqué d’En Avant Guingamp

En Avant est heureux de vous annoncer l’arrivée d’Ugo Bonnet. L’ancien attaquant de VA s’est engagé jusqu’à la fin de la saison. Ugo Bonnet, né le 17 septembre 1993 à Montpellier, évolue au poste d’attaquant de pointe. Il a débuté sa carrière au Castelnau Le Crès FC avant de prendre la direction de Rodez. Arrivé pour jouer en équipe C à l’âge de 17 ans, Ugo Bonnet a vite gravi les échelons des divisions régionales avant de se révéler au niveau national avec le club Ruthénois. 10 ans plus tard, il s’illustre en participant activement à la montée du club aveyronnais en Ligue 2 en devenant le deuxième meilleur buteur du club (9 buts et 4 passes décisives). Sur sa lancée, il se hisse rapidement au niveau professionnel et participe activement au maintien de Rodez en Ligue 2 à l’issue de la saison 2019-2020 (11 buts et une passe décisive). Ses prestations attirent l’attention de nombreux clubs. il s’engage avec Valenciennes lors du mercato de janvier 2022. Deux ans plus tard, Ugo Bonnet s’est entendu pour résilier son contrat avec le club nordiste et s’engager dans la foulée avec En Avant. Degemer Mat Ugo ! 


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré