Rumeurs
Officiel

Revirement total de situation pour Brahim Diaz, tiraillé entre le Maroc et l'Espagne

Brahim Diaz sous les couleurs du Real Madrid
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Pré-sélectionné pour le rassemblement de mars avec la Roja, Brahim Diaz reste néanmoins dans le viseur des Lions de l’Atlas. De l'autre côté des Pyrénées, As rapporte une décision fort qu'aurait pris le milieu offensif de 24 ans au sujet de sa carrière internationale.

Utilisé régulièrement dans la rotation de l'effectif orchestrée par Carlo Ancelotti, Brahim Diaz (24 ans) vit un retour réussi au Real Madrid. Avec 8 buts et 3 passes décisives en 30 apparitions toutes compétitions confondues sous le maillot des Merengues, l'ancien joueur du Milan AC s'est récemment illustré en offrant, d'un golazo, un précieux succès aux Madrilènes lors du huitième de finale aller de la Ligue des Champions face à Leipzig (0-1). Ses performances de qualité ont conduit le sélectionneur espagnol, Luis de la Fuente, à le pré-convoquer pour la fenêtre internationale du mois de mars. Mais, alors que son avenir avec la Roja semblait scellé, AS nous informe aujourd'hui que Diaz aurait entamé des démarches administratives dans l'optique vue de changer de nationalité sportive.

Le discours convaincant de Regragui convaincant

Selon le quotidien espagnol, le natif de Malaga n'a jamais totalement exclu la possibilité de représenter l'équipe nationale du Maroc, le pays de son père. En ce sens, la partie administrative débouchant sur l'obtention de la double nationalité serait en passe d'être finalisée. Récemment, le joueur du Real Madrid aurait été convaincu par le discours du sélectionneur Walid Regragui, qui lui aurait promis un rôle central au sein des Lions de l'Atlas.

Bien qu'il ait été sélectionné avec l'équipe A à une seule reprise (en juin 2021) après avoir évolué dans les équipes de jeunes de l'Espagne, Brahim Diaz reste éligible à un changement de nationalité sportive. Celui-ci pourrait donc se concrétiser rapidement. Les prochaines listes respectives de l'Espagne et du Maroc pour les rencontres internationales de mars seront scrutées de très près.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales