Rumeurs
Officiel

PSG : Bradley Barcola répond sèchement à Daniel Riolo

PSG-Barcola-Riolo-mai-2024-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Dans une interview accordée à France 3, Bradley Barcola (PSG), qui s’apprête à disputer sa première finale de Coupe de France contre son club formateur l’OL, est revenu sur les propos incendiaires de Daniel Riolo qui l’avait qualifié de “petit agneau”. 

Retour à l’envoyeur. À un peu plus de 24 heures de la finale de la Coupe de France opposant le PSG à son club formateur, l’OL, Bradley Barcola a accordé une interview à France 3. Fortement critiqué en raison de son jeune âge et du prix investi par le club de la capitale pour s’attacher ses services, l’ailier a mis tout le monde d’accord lors de la seconde partie de saison, et ce malgré les critiques acerbes de Daniel Riolo à son encontre.  «Le responsable ce n’est pas lui, c’est Luis Enrique parce qu’il pense que c’est un joueur qui est capable de jouer en Ligue des champions alors qu’il suffisait d’ouvrir les yeux en championnat pour voir que c’est un petit agneau. Un petit agneau qui ne peut même pas sortir de l’enclos de la ferme. (…) Il a le niveau Youth League » avait notamment tonné le consultant RMC à la sortie du quart de finale aller de la Ligue des champions contre le FC Barcelone.

La réponse ferme de Bradley Barcola (PSG) à Daniel Riolo

Des remarques prises avec philosophie par le natif de Villeurbanne : « Ça ne peut que te faire grandir quand on tombe sur toi comme ça. Ça ne fait que pousser à se donner à fond. Montrer que t’es pas un agneau comme j’ai pu l’entendre et de montrer que tu vaux mieux que ça, que tu es un bon joueur et que tu sais ce que tu fais et veux. Je n’ai pas douté dans ces moments là. On a voulu m’enterrer mais j’ai toujours continué à croire en moi. » Épilogue d’une saison réussie, Bradley Barcola rejoindra prochainement Clairefontaine pour y rejoindre l’équipe de France afin de prendre part à l’Euro 2024.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya