Rumeurs
Officiel

OM : le coup tactique de Gasset pour pallier l'absence de Clauss

Jean-Louis Gasset, conférence de presse
Publié le par Clément Vales Icon Sport

L’Olympique de Marseille reçoit le Montpellier Hérault SC ce soir à 20h45, en clôture de la 23ème journée de Ligue 1. L’occasion pour Jean-Louis Gasset, qui a pris les rênes de l'équipe phocéenne en début de semaine, de capitaliser sur la victoire face au Shakhtar Donetsk (3-1).

Avec la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa en poche et la page Gennaro Gattuso définitivement tournée, l’OM retourne aux affaires du championnat ce soir. Face à Montpellier, Jean-Louis Gasset, le quatrième entraîneur à s’asseoir sur le banc marseillais depuis le début de la saison, cherchera à mener ses hommes sur le chemin de la victoire. Un succès leur échappe en Ligue 1 depuis le 17 décembre dernier et la réception de Clermont (2-1).

Le 3-5-2 répété

Si l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire insiste sur la nécessité d'afficher un nouvel état d’esprit et de la sérénité pour reprendre la marche en avant, le coach de 70 ans devrait également s’appuyer sur le schéma tactique observé lors du barrage retour de la Ligue Europa, jeudi, contre le Shakhtar (3-1). Pragmatique au moment de se familiariser avec son nouveau vestiaire, Gasset avait notamment sollicité l’avis de ses joueurs afin de connaître le système dans lequel ils se sentaient le mieux. Réponse : le 3-5-2.

 

Pallier la suspension de Clauss

En dépit de la suspension de Jonathan Clauss et de l’absence d’Amir Murillo pour ce match, Jean-Louis Gasset hésiterait entre faire glisser Ulisses Garcia ou confier le rôle de piston droit à Ismaïla Sarr. L’option Quentin Merlin n’est pas à exclure. Toutefois, celle-ci provoquerait des changements sur les deux flancs phocéens, alors que l’équipe est en recherche de stabilité. La simplicité et le pragmatisme seront les maîtres-mots des choix tactiques du Montpelliérain de naissance pour qui cette opposition revêt forcément un sentiment spécial.

"Un match particulier"

Assis, pour sa première expérience en tant que numéro un, sur le banc héraultais lors du célèbre et renversant 5 à 4 remporté par l’OM en août 1998, Jean-Louis Gasset était également venu à la rescousse du club de La Paillade pour mener une mission sauvetage avec succès en 2017.

"Montpellier, c'est mon club de toujours, la ville où je vis. J'y ai des amis, des gens que je considère comme ma famille. Bien sûr, c'est un match particulier. Je les ai déjà affrontés, pendant une heure et demie, chacun veut gagner, et ensuite on s'embrasse. C'est souvent comme ça le destin. Eux aussi sont dans l'urgence, et nous sommes dans l'obligation de résultats pour recoller un peu au peloton de tête. C'est un match important pour tout le monde", a partagé l’entraîneur marseillais. Un match capital attend les deux formations. L’OM, 9ème, doit engranger des points rapidement pour ne pas tirer un trait définitif sur les places européennes, tandis que Montpellier, 15ème et ex-aequo avec le barragiste lorientais, voit la menace de relégation s’épaissir.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales