Rumeurs
Officiel

OL : un cadre sème le doute sur son avenir 

Cherki-OL-contrat-2024-transfert-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Alors que la Ligue 1 a rendu son verdict, un joueur de l’OL laisse déjà planer le doute sur ses intentions lors du mercato d’été 2024. 

Une victoire contre Strasbourg (2-1), de la joie et même des larmes. Qui aurait pu prédire un tel scénario pour l’OL au soir de la 15ème journée, où il pointait à la 18ème et dernière place en Ligue 1 ? Mais un magicien, du moins un très bon entraîneur, Pierre Sage est arrivé. Après avoir essuyé deux déconvenues sur le banc avec Laurent Blanc et Fabio Grosso, Lyon s’est remis à gagner, adoptant un rythme de champion que seul le PSG a l’habitude de tenir dans l’élite.

L'OL va devoir trancher le cas Rayan Cherki

Désormais, le club rhodanien peut déjà se focaliser sur le mercato d’été avec une qualification pour la prochaine édition de la Ligue Europa grâce à sa sixième place. Avec plusieurs interrogations à résoudre pour les décideurs lyonnais, John Textor en tête. En premier lieu, le cas Rayan Cherki. Très proche d’un départ l’hiver dernier, le milieu offensif de 20 ans ne manque pas de courtisans en dépit de ses performances contrastées. 

L'étrange message d'adieu de Rayan Cherki

Interrogé par nos confrères de Free Ligue 1, l’international espoir français a entretenu le doute sur son avenir. « Ces moments resteront à jamais gravés dans mon cœur. J’aimerais remercier tout le monde, toutes les personnes rencontrées ici, celles qui m’ont aidé quand c’était dur, mais aussi celles qui m’ont critiqué car c’est grâce à elles que j’en suis là. Je ne regretterai jamais d’être resté » a-t-il confié dans un sembable de message d'adieu. Pour rappel, Cherki est sous contrat avec l’OL jusqu’en juin 2025.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya