Rumeurs
Officiel

OL : Rayan Cherki répond à Pierre Sage et Thierry Henry

Rayan Cherki (OL), main levée
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Non retenu cette semaine avec les espoirs de Thierry Henry et remplaçant au coup d’envoi hier soir, Rayan Cherki a grandement contribué à la victoire renversante de l’Olympique Lyonnais contre Toulouse (2-3).

Une entrée fracassante ! Appelé à remplacer Maitland-Niles à la 66ème minute alors que l’OL était en plein cœur de la tempête de la révolte toulousaine et mené 2 buts à 1, Rayan Cherki a fait parler son football. Et lorsque son implication est mise au service de son talent comme hier soir, des étincelles sortent de ses pieds. Au plus grand bonheur de ses partenaires. Tranchant et juste, le milieu offensif a fait la différence, avec un but et une passe décisive pour permettre à l’OL de faire basculer la rencontre et de ramener un précieux succès dans la course au maintien du Stadium (2-3).

"Je lui ai demandé s'il était énervé"

La scène a attiré l’œil des plus curieux. Pendant que Cherki peaufinait son échauffement à la mi-temps à coup de numéros de soliste avec le ballon, Pierre Sage est venu rejoindre son protégé pour lui échanger quelques mots. Devant les caméras de Prime Video après le match, l’entraîneur lyonnais en a précisé la teneur : "L'idée était de lui dire qu'il était le prochain à rentrer. Je voulais qu'il rentre avec la rage. Le talent il l'a, il doit être animé par d'autres sentiments quand il joue au football. Dès qu'il est agressif comme ça dans son jeu, qu'il attaque l'adversaire pas pour la note de style mais pour la note d'efficacité, il est capable de tout."

Ce même levier motivationnel, le technicien de 44 ans confie l’avoir usé jusqu’à quelques secondes avant l’entrée en jeu du Lyonnais de 20 ans : "Avant qu'il rentre sur le terrain, je lui ai demandé s'il était énervé. Il m'a dit 'oui'. J'ai répondu 'c'est bien, c'est ce qu'il faut’. Quand on voit ce qu'il est capable de faire sur un match comme ça, on voit le joueur qu'il doit être. Maintenant c'est le joueur qu'il doit être au quotidien."

"Prouver que je méritais"

Le protagoniste principal savourait au terme de la rencontre. Toujours au micro du diffuseur, Rayan Cherki a fait part de son état d’esprit. "Il fallait que je sois moi-même. C'est ce que je fais de mieux. J'étais déçu de ne pas débuter, je devais prouver que je méritais. Je pense que c'est chose faite, même si c'est une victoire d'équipe parce que les gars ont fait le boulot pendant 60 minutes."

En plus de voir son statut de remplaçant se prolonger depuis plusieurs rencontres, Cherki a dû encaisser, cette semaine, son absence de la dernière liste de Thierry Henry pour le rassemblement des Espoirs. "En interne, je leur avais déjà dit que la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain. Ce n’est pas une punition, c’est juste qu’il est un peu dans le dur à Lyon en ce moment", avait justifié le sélectionneur des Bleuets. Alors, piqué le jeune gone ? "J’étais déçu, on sait que la sélection me réussit bien. Le coach a raison, je n'ai pas été assez performant sur les derniers matches, mais j'espère que le match de ce soir lui donnera le sourire", a conclu Rayan Cherki.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales