Rumeurs
Officiel

OL : la dernière mise au point musclée de Fabio Grosso avant son départ

Grosso-OL-départ-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Dans les colonnes de son édition du vendredi 1er novembre, le journal L’Équipe est revenu sur les coulisses de l’éviction de Fabio Grosso à l’Olympique Lyonnais. L’occasion de dévoiler un dernier échange tendu entre l’Italien et ses joueurs. 

Un peu plus de deux mois après sa nomination sur le banc de l’Olympique Lyonnais, Fabio Grosso n’est plus l’entraîneur des Gones. Jeudi, le champion du monde 2006 s’est vu signifier sa mise au pied tout comme ses adjoints avant un entretien préalable à un licenciement. Avec une seule victoire en sept matchs à la tête de Lyon, l’Italien se sera démené sans faire mieux que son prédécesseur Laurent Blanc. Sa gestion parfois incomprise de certains cadres du vestiaire (Cherki, Lovren, Lacazette) n’a pas franchement joué en sa faveur au moment de rencontre John Textor dans la semaine, qui a finalement pris la décision de virer son coach qu’il avait embauché 76 jours auparavant. 

« Si vous pensez que c'est moi, allez voir Textor et dites-lui de me virer, mais il faut avoir les couilles de me le dire en face »

Le tacticien de 46 ans avait senti venir le vent mauvais selon les informations de nos confrères du journal L’Équipe. Au lendemain du revers contre Lille (0-2), l’ancien latéral gauche de la Squadra Azzura a une confrontation très tendue avec ses désormais ex-joueurs. « Si vous pensez que c'est moi, allez voir Textor et dites-lui de me virer, mais il faut avoir les couilles de me le dire en face, avant. Moi, je pense que c'est notre faute commune mais si vous n'êtes pas d'accord avec ça, allez voir Textor. Je vous demande juste de me le dire avant » avait-il lancé auprès de son groupe pour le faire réagir. Un dernier coup d’épée dans l’eau pour Fabio Grosso, qui connaît son premier échec retentissant de sa nouvelle carrière d’entraîneur.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya