Neymar vaut 170 M€ pour le Barça, Coutinho ok pour venir au PSG

Neymar vaut 170 M€ pour le Barça, Coutinho ok pour venir au PSG

Le possible retour de Neymar au Barça fait de nouveau la Une en Catalogne ce mercredi. Philippe Coutinho est toujours pressenti pour être inclus dans l'opération, valorisée à 170 millions d'euros par le Barça.

Neymar, épisode 328. Comme depuis plus de deux semaines maintenant, la photo du Brésilien placarde la Une des quotidiens sportifs barcelonais, mais pas que. L'Equipe fait aussi sa Une sur le Brésilien aujourd'hui et revient sur la partie de poker menteur qui fait rage entre toutes les parties.

Le quotidien français, via son correspondant au Brésil, confirme au passage que le père de Neymar a bien rencontré André Cury, mais pas à Barcelone. La rencontre aurait lieu à São Paulo la semaine dernière, alors que la presse brésilienne avait évoqué une réunion ce mardi à Barcelone.

Coutinho chaud pour rejoindre le PSG ?

En Catalogne, le quotidien Mundo Deportivo assure lui que le Barça valorise Neymar à 170 millions d'euros et ne compte pas dépenser le moindre centime pour le récupérer. L'idée catalane serait ainsi de mettre plusieurs joueurs dans le deal pour arriver à cette fameuse valorisation de 170 millions. Alors que le PSG était censé réclamer 300 millions pour son crack, se laissera-t-il tenter par une telle formule ? Et quels joueurs pourraient plaire au PSG ?

Selon Sport, Philippe Coutinho est clairement le joueur le plus susceptible d'être inséré dans le deal Neymar et aurait déjà, via son agent, fait part au PSG de sa prédisposition à rejoindre la capitale française. A lui tout seul, Coutinho ne suffira toutefois pas à combler le PSG a priori.

Reste à savoir quels autres joueurs pourraient entrer dans l'opération (Umtiti, Rakitic, Dembélé, Semedo ?) ou si le PSG privilégiera un chèque, en plus de Coutinho par exemple. Il ne faut pas écarter non plus l'hypothèse que le PSG, malgré les infos concordantes des médias français, espagnols et brésiliens, décide de conserver Neymar et de repousser son départ, par exemple à l'année prochaine. En attendant, le feuilleton bat son plein et ce n'est pas prêt de s'arrêter.