Rumeurs
Officiel

Mercato TFC : le buteur Andrej Ilic est ciblé

Andrej Ilic 130124, sur les tablettes du TFC
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Après avoir officialisé la venue de Yann Gboho, le Toulouse FC poursuit sa quête de renforts offensifs. Un nouveau nom est apparu ces dernières heures dans le radar des Haut-Garonnais, celui d'Andrej Ilic.

Salué pour son jeu attractif depuis son passage sous pavillon américain en 2020, le TFC déçoit cette saison. Seizième au classement, le Tèf présente l’avant-dernier bilan en termes de buts inscrits en Ligue 1 (15). Un constat qui a forcé le président Damien Comolli à réagir en annonçant la signature de Yann Gboho, milieu offensif capable d’évoluer sur les ailes.

Les Toulousains ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et visent désormais un buteur, présentant également la capacité de glisser sur un côté. Alors que la piste de l’attaquant du PSV Eindhoven Yorbe Vertessen semble être compliquée, celle de Rick , joueur de Ludogorets, reste toujours en vigueur. Mais les pensionnaires du Stadium s’intéresseraient aussi de près à Andrej Ilic, d’après le site spécalisé des Violets.

Ilic est pisté par plusieurs clubs de Ligue 1

L’attaquant serbe évolue actuellement sous les couleurs de Vålerenga en Norvège. Auteur de 11 buts en 16 matchs, Ilic n’a pu empêcher son club d’éviter la relégation en seconde division. Une contre-performance collective qui pourrait lui faciliter un départ. Avant de rejoindre la Scandinavie, le buteur de 23 ans évoluait au FK RSF, dans le championnat letton. Un passage au cours duquel il a marqué 42 pions en 87 rencontres. Outre le TFC, d’autres clubs de Ligue 1, dont le noms n'ont pas filtré, auraient manifesté leur intérêt pour le joueur. À voir si Toulouse désire réellement passer à l’action pour le joueur formé au Partizan Belgrade, dont la valeur est estimée à 2,3 millions d'euros par Transfermarkt.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales