Rumeurs
Officiel

Mercato Rennes : le couperet tombe dans le dossier Enzo Le Fée

Enzo Le Fée en colère
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

L’avenir d’Enzo Le Fée semble enfin se dessiner après de nombreux jours de négociations entre le Stade Rennais et l’AS Roma.

Décidément, le Stade Rennais a décidé de dégraisser lors de ce mercato estival. Après une saison globalement mauvaise qui a conduit les Bretons à une décevante 10ème place, l’heure du changement semble être venue. Pour preuve, le club s’est déjà séparé de Jeanuël Belocian (Bayer Leverkusen) contre un chèque de 20 millions d’euros, de Fabian Rieder (VFB Stuttgart) pour 15 millions d’euros et de Matthis Abline qui a pris la direction du FC Nantes. Mais visiblement, Rennes n’a pas fini de voir partir ses joueurs les plus prometteurs puisque Enzo Le Fée devrait bel et bien prendre la direction de l’Italie. C’est du moins ce qu’affirme Foot Mercato via Santi Aouna qui explique que l’AS Roma et le Stade Rennais seraient proches d’un accord concernant le départ de l’ancien lorientais.

Enzo Le Fée bientôt romain

Si un départ n’était pas programmé cet été, Florent Ghisolfi, nouveau directeur sportif romain qui connaît bien la Ligue 1, est sur le point de convaincre les dirigeants rennais de lâcher leur milieu offensif. Le club italien a déjà un accord avec le joueur qui semble bien décidé à quitter la Bretagne. Après avoir refusé une première offre estimée à 18 millions d’euros, les deux clubs sont désormais proches d’un accord avec un montant final qui pourrait atteindre 20 millions d’euros, soit la somme déboursée par le SRFC pour l’arracher aux Merlus l’année passée. Dans la capitale italienne, Enzo Le Fée devrait retrouver Houssem Aouar et Evan N’Dicka, eux aussi anciens pensionnaires de clubs français avec l’Olympique Lyonnais et l’AJ Auxerre.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré