Récap mercato Livescore France Étranger Coupes d'Europe International

Mercato PSG - Al-Khelaïfi : "On a choisi une autre option que Zidane"

nasser-conf-presentation-messi
Publié le 21/06 par Marius Cassoly Icon Sport

Dans une longue interview accordée au journal Le Parisien, Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a annoncé que Zinedine Zidane ne sera pas le prochain entraîneur du club de la capitale française et confirmé des négociations avec Nice pour Christophe Galtier.

Comme chaque année, Nasser Al-Khelaïfi se livre dans un grand entretien et le président du PSG a choisi de le faire dans les colonnes du journal Le Parisien. Un long échange publié ce mardi après-midi sur le site internet du quotidien régional et au sein duquel le dirigeant qatari balaie de nombreux sujets, dont celui du prochain entraîneur, qui viendra remplacer Mauricio Pochettino.

Alors, un accord a-t-il été trouvé entre le PSG et Nice pour Galtier ? "Non, pas pour le moment. On a une shortlist de coachs, on discute avec Nice, ce n’est pas un secret. J’espère qu’on trouvera rapidement un accord mais je respecte Nice et le président Rivère, chacun défend ses intérêts", a répondu l'homme de 48 ans, qui a donc confirmé les négociations pour l'entraîneur français.

"On a choisi une autre option que Zidane"

Al-Khelaïfi a également été interrogé sur Zinedine Zidane, grand rêve du Qatar et encore associé au PSG ces dernières semaines : "J’adore Zidane, c’était un joueur fantastique, d’une classe incroyable. Un entraîneur exceptionnel aussi avec trois Ligue des champions. Mais je vais vous dire une chose : on n’a jamais parlé avec lui, ni directement, ni indirectement. Beaucoup de clubs s’intéressent à lui, des équipes nationales aussi, mais nous, on n’a jamais discuté avec lui".

Dans la foulée, Al-Khelaïfi a confirmé que Zidane ne sera pas le prochain coach du PSG : "On a choisi une autre option. On a choisi un entraîneur qui sera le meilleur pour ce que nous voulons mettre en place". Avant de se livrer sur la prochaine ligne éditoriale du club parisien : "Dream Bigger, c’est bien mais aujourd’hui, nous devons surtout être réalistes, on ne veut plus du flashy, du bling-bling, c’est la fin des paillettes. On a fait de grandes choses depuis onze ans, mais chaque année, on doit se demander comment progresser, comment être meilleurs".