Mercato OM : Maehle vide son sac et tacle les dirigeants de Genk

Mercato OM : Maehle vide son sac et tacle les dirigeants de Genk

Buteur avec le Danemark hier soir, Joakim Maehle est revenu pour la presse danoise sur son transfert manqué à l'OM. Et le latéral droit de 23 ans est très remonté contre les dirigeants de Genk.

On avait compris à travers sa récente activité sur les réseaux sociaux que Joakim Maehle avait mal vécu son transfert avorté à l'OM. Alors que le club phocéen était d'accord avec lui et avec Genk lors du dernier jour du mercato, le club belge a surenchéri dans les dernières minutes de la journée de lundi, poussant l'OM à abandonner son projet de recruter l'international danois.

"Est-ce que je suis déçu de mon club ? Oui, clairement, a reconnu le joueur au média danois BT. Je suis incroyablement déçu de la manière dont ils ont géré ça. Il y avait déjà eu des intérêts par le passé pour moi et ils avaient toujours repoussé ces intérêts d'entrée de jeu et de manière catégorique. Que ce soit Southampton, Valence ou l'Atalanta. J'ai respecté ça et je ne me suis jamais plaint. Mais là, la manière dont ils ont géré la situation, ça me déçoit énormément."

Joakim Maehle a ainsi confirmé que ses dirigeants avaient réclamé plus d'argent au dernier moment à leurs homologues marseillais : "J'ai signé mes papiers lundi soir et j'ai ensuite reçu un coup de fil de mon directeur sportif dix minutes avant la fermeture du marché pour me dire que ça n'allait pas se faire car ils avaient réclamé plus d'argent. Je suis vraiment très déçu. Et si vous avez lu les propos du directeur sportif de Marseille, Pablo Longoria, vous avez pu voir qu'il était lui aussi très déçu."

"Genk n'a pensé qu'au business"

Et l'international danois ne veut pas qu'on lui sorte l'excuse du timing : "On m'a dit au départ que c'était une histoire de timing, que le club n'avait pas le temps de me trouver un remplaçant. Mais Marseille n'a pas de remplaçant non plus. Ils ont vendu leur arrière droit au Bayern Munich et ont pensé à ses besoins personnels. Ils ont pensé à ce que cela représentait pour le joueur et l'être humain. Là, Genk n'a pensé qu'au business. Et ce n'est pas ce qu'on s'était promis."

Et Maehle d'enfoncer le clou : "Quand j'ai signé ici avec ma famille et mes agents il y a deux ans, ils m'ont promis que si quelque chose d'extraordinaire se présentait avant l'été 2021, alors on en discuterait. Qu'ils m'aient menti à moi et ma famille, en face, ça me déçoit vraiment beaucoup". Si Maehle a assuré qu'il n'allait toutefois pas bouder et vite se remettre dans le bain, il n'a pas caché que cet épisode allait laisser des traces : "Je veux donner mon meilleur pour le club, mais il y a bien un jour où je partirai. Je veux tout donner pour mes coéquipiers et le staff. Ils ne doivent pas douter de ma motivation, mais il y a des gens au club avec qui je n'aurai plus la même relation."