Rumeurs
Officiel

Mercato OM : le dossier Lilian Brassier se complique

Lilian Brassier lors balle au pied (Stade Brestois) 160624
Publié le par Clément Vales Icon Sport

L’OM compte sur le mercato estival pour repartir sur une page blanche. En défense, le Brestois Lilian Brassier est courtisé. Problème : les Marseillais ont formulé une offre bien en deçà des attentes du prix fixé par Grégory Lorenzi, le directeur sportif breton.

Les prochaines heures à Marseille s’annoncent chaudes. Le board olympien n’a jamais été aussi proche de conclure l’arrivée du successeur de Jean-Louis Gasset sur le banc de l’Olympique de Marseille. Alors qu’un accord total entre Roberto De Zerbi et les dirigeants phocéens a été trouvé, son officialisation est imminente. Le coach italien planche déjà activement sur l’effectif phocéen, qui va bouger dans les grandes lignes.

En amont, depuis plusieurs semaines, Pablo Longoria et Mehdi Benatia travaillent sur quelques pistes de mercato. Samuel Gigot partant, l’une d'elles pour le remplacer mène tout droit au défenseur axial du Stade Brestois, Lilian Brassier.

Courtisé par l’OM, Lilian Brassier a un bon de sortie de Brest

Au cours d’un entretien accordé au Télégramme ce dimanche, le directeur sportif de Brest, Grégory Lorenzi, a révélé avoir reçu une offre émanant de l’OM et comprise entre « 8 et 9 millions d’euros ». Une somme jugée insuffisante, alors que l’ancien joueur reconverti dirigeant espère entre « 12 et 15 millions d’euros ». Véritable taulier de la défense des Ty’Zef cette saison, Lilian Brassier se trouve également sur les tablettes de plusieurs formations italiennes.

À 24 ans, l’ancien Rennais s’apprête à entrer dans la dernière année de son contrat. Une situation contractuelle qui pousse légitimement à envisager un départ cet été pour le natif d’Argenteuil, malgré une qualification en Ligue des champions historique obtenue avec Brest. L’OM en connaît désormais le prix à payer.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales