Rumeurs
Officiel

Mercato OL : Un club de Premier League sur un défenseur Lyonnais !

Obrien et Lacazette avant un corner contre le RC Lens
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Arrivé cet été du côté de l’Olympique Lyonnais en provenance de Crystal Palace, un défenseur de l’OL pourrait faire le chemin inverse cet hiver et retourner en Premier League.

Rare satisfaction de cet Olympique Lyonnais au bord du gouffre, Jake O'Brien brille comme un phare dans la nuit dans son équipe en perte de confiance. Double buteur lors de la cruelle défaite de l’OL à Bollaert contre le RC Lens, l’Irlandais est désormais le meilleur buteur du club depuis le début de saison ex-aequo avec Alexandre Lacazette avec trois réalisations. Arrivé méconnu pour compenser le départ de Lukeba vers Leipzig, l’Irlandais est arrivé cet été en provenance de Crystal et s’est rapidement imposé comme un titulaire indiscutable de et effectif.

Everton fonce sur Jake O'Brien

Mais si ces bonnes performances ont de quoi ravir les supporters Lyonnais, elles pourraient aussi leur coûté leur nouveau chouchou. En effet, comme le révèle Foot Mercato, les prestations de Jake O'Brien ne passent pas inaperçu et un autre club en difficulté envisagerait de le rapatrier en Premier League. Il s’agit d’Everton qui aurait déjà entamé des observations sur le défenseur irlandais en vue d'un possible transfert lors du prochain mercato hivernal. Évalué à seulement 1,5 millions d’euros, l’immense défenseur central (1m97) serait un renfort de choix pour Everton qui vient de perdre dix points en championnat après des manquements au fairplay financier anglais. Néanmoins, malgré l'intérêt d'Everton, O'Brien se sentirait très heureux chez les Gones et l'OL ne semble pas enclin à se séparer d'un joueur aussi important alors que la lutte pour le maintien devient de plus en plus corsée.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré