Rumeurs
Officiel

Mercato OL : Textor fait un nouveau tour de passe-passe pour Ernest Nuamah

OL-Textor-Mercato-jpg
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Après avoir obtenu un prêt litigieux l’année passée, John Textor pourrait bien être à l’origine d’un nouveau coup de Trafalgar pour conserver Ernest Nuamah à l’OL.

Depuis le rachat de l’Olympique Lyonnais par John Textor, les Gones nous ont habitués à plusieurs coups malicieux pour se renforcer tout en dépensant le moins possible. Cet hiver, les arrivées de Lucas Perri et d’Adryelson en provenance de Botafogo, un autre club de John Textor s’était déjà faites à moindre coût. Plus récemment, Textor a déjà annoncé la signature de Thiago Almada à l’OL mais seulement pour janvier prochain puisque le milieu offensif argentin rejoindra d’abord le club brésilien pour finir la saison au Brésil en provenance d’Atlanta. Et visiblement John Textor ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour rappel, Textor possède aussi le club belge du RWD Molenbeek qui s’était offert Ernest Nuamah le 30 août dernier contre un chèque de 25 millions d’euros.

Nuamah à l’OL pour 18 M€

Seulement, le joueur n’a jamais sous ses nouvelles couleurs puisqu’il a rejoint l’Olympique Lyonnais à peine 24 heures plus tard sous la forme d’un prêt. Et après une saison assez prometteuse pour le joueur de 20 ans, l’OL aurait décidé de se l’offrir définitivement. Mais les Gones ne devraient pas débourser les 25 millions dépensés par Molenbeek il y a un an à en croire les informations de Julien Denöel. En effet, John Textordevrait profiter de sa multipropriété pour obtenir la signature définitive du joueur contre seulement 18 millions d’euros soit sept millions d’euros de moins. Un coup de maître qui ne devrait pas manquer de faire réagir les dirigeants des autres clubs de Ligue 1 qui s’étaient déjà plein du prêt de Nuamah la saison passée. 


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré