Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Mercato OL : Juninho vise un attaquant de couloir et encense Azmoun

sardar-azmoun-zenit-juventus
Publié le 18/11 par Fabien Borne Icon Sport

En plus d'annoncer son probable départ de l'OL en fin de saison, Juninho a aussi évoqué mercredi soir sur RMC Sport le futur mercato hivernal de son club avec un profil recherché bien précis.

Juninho ne sera peut-être plus directeur sportif de l'OL la saison prochaine, comme il l'a révélé lui-même sur RMC Sport mercredi soir. Mais au micro de la radio française, le dirigeant brésilien a montré qu'il était encore bien concerné par la saison de son club. Interrogé sur le prochain mercato d'hiver, Juninho a confirmé qu'il comptait se montrer actif en recrutant un profil offensif.

"Il nous manque un attaquant de couloir"

"Cela fait un bon moment qu'on travaille tous ensemble avec le staff, avec Peter (Bosz), parce que Karl Toko Ekambi, Islam Slimani et Tino Kadewere vont partir à la CAN. Ce sont trois attaquants donc même si c'est une compétition qui pourrait ne durer que trois semaines... En janvier, on a Saint-Etienne, on a Paris, on a des matches aussi importants. Donc l'idéal, c'est bien sûr de trouver des solutions. Le profil qui nous manque, c'est plutôt un attaquant de couloir, pour percuter. On a Karl (Toko Ekambi) qui fait très bien ça, mais on a besoin d'autres joueurs aussi parce que Rayan (Cherki) est encore jeune, il est encore irrégulier et c'est tout à fait normal. Après, vous savez que ce n'est pas facile de recruter en janvier."

"Azmoun nous plaît beaucoup"

Est-ce que cet attaquant percutant de couloir pourrait être Sardar Azmoun ? Ce n'est pas vraiment le profil, mais Juninho a reconnu qu'il était toujours intéressé par le buteur iranien du Zénith, qui arrive en fin de contrat l'été prochain : "C'est un joueur qui nous plaît beaucoup, à moi, à Peter, même si c'est plutôt un avant-centre. Mais on l'a vu jouer aussi à gauche, derrière l’attaquant ou à deux. C'est quelqu’un qui fait aussi beaucoup d'efforts défensifs. Mais bon, on ne sait pas si on sera capable de faire quelque chose, mais bien sûr qu'on va essayer. Demain (ce jeudi, ndlr), on voit le président avec Peter et on va discuter de ça avec lui."