Rumeurs
Officiel

Mercato OL : bien connue de Textor, une pépite brésilienne se laisse désirer

John Textor (OL) Luiz Henrique (Botafogo)
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Appartenant à Botafogo, club sous l’égide de la holding Eagle Football détenue par John Textor, cet ailier brésilien pourrait rejoindre l’OL dans les prochains mois, mais ne compterait pas pour autant précipiter son transfert.

Piqure de rappel. En plein coeur de l’hiver, le club brésilien de Botafogo, affilié au Groupe Eagle et donc lié à l'OL, avait signé Luiz Henrique (23 ans) en provenance du Real Betis pour 20 millions d’euros, bonus compris. Ce mouvement a été source de controverses au Brésil en raison des agissements de John Textor. Tout comme dans le cas du transfert d'Ernest Nuamah, le président du Groupe Eagle était accusé d'avoir utilisé l'Olympique Lyonnais pour financer l'arrivée de Luiz chez les Alvinegro. Peu après, il a été confirmé que le club rhodanien n’avait pas déboursé le moindre centime dans ce transfert.

Luiz Henrique dispose d’une clause pour rejoindre l’OL

Toutefois, son agent, le dénommé Amaury Nunes, avait révélé la présence d’une clause dans le contrat autorisant Luiz Henrique à rejoindre les rangs de l’OL en cas d'intérêt mutuel. Ce qui ne semble pas être le cas pour le moment. Avec trois buts et deux passes décisives en 17 matchs sous les couleurs du club carioca depuis son retour dans son pays natal, Luis Henrique ne semble pas pressé de traverser à nouveau l’Atlantique et se mesurer aux défenses du Vieux-Continent.

Finir la saison au Brésil avant de porter les couleurs de l’OL

Au cours d’un entretien accordé au média brésilien O Globo, le gaucher d’1m82 a fait part de son plan de carrière à court terme. « Je suis très heureux ici au Brésil. J'ai l'intention de rester ici jusqu'à la fin de l'année. Je ne pense pas encore à l'Europe. Je veux apporter ma contribution ici à Botafogo. Je veux restructurer Botafogo, c'est un club qui mérite vraiment d'être là-haut. C'est un club qui se bat (pour les titres), c'est comme si c'était notre famille. Je veux apporter ma contribution ici », a déclaré le joueur formé chez le voisin de Fluminense. Avant de faire référence à sa clause de départ : « Plus tard, nous pourrons parler de Lyon ». Patience.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales