Rumeurs
Officiel

Mercato Nantes : Jocelyn Gourvennec, nouvel entraineur des Canaris (officiel)

Jocelyn Gourvennec officiellement nommé entraineur de Nantes
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Annoncée dans la matinée pour succéder à Pierre Aristouy, l'arrivée de Jocelyn Gourvennec à la tête de l'équipe première du FC Nantes a été officialisée.

Le FC Nantes vient d'officialiser la nomination de Jocelyn Gourvennec en tant qu'entraîneur de son équipe première, ce mercredi après-midi. L'ancien coach rennais prend la place de Pierre Aristouy, dont le départ avait été annoncé plus tôt dans la journée. Le nouveau technicien s'est engagé avec le club jusqu'à la fin de la saison 2023-2024, avec la possibilité d'une année supplémentaire en option. 

Gourvennec, de retour à Nantes

Déjà contacté par Wlademar Kita, qui cherchait un remplaçant à Claudio Ranieri il y a cinq ans, Jocelyn Gourvenec avait alors décliné la proposition. À la recherche d’un banc depuis 2022 et la fin de son aventure lilloise, le Breton a, cette fois-ci, accepté le challenge de revenir dans le club où il a disputé 109 matchs entre 1995 et 1998, dont une demi-finale de Ligue des Champions face à la Juventus. Gourvennec, 51 ans, dirige aujourd’hui même sa première séance avec son nouveau groupe. Son retour sur un banc s’effectuera samedi soir à La Beaujoire, à l’occasion de la réception de Nice pour la 14e journée de L1.

Les raisons d'un changement

La décision a pu surprendre au regard de la situation des Nantais, 11e en championnat, mais qui restent sur une série de quatre rencontres sans victoire (trois défaites et un nul). Toutefois, la dynamique négative n’est pas la principale raison à avoir incité les dirigeants canaris à virer Pierre Aristouy, arrivé sur le banc en fin de saison dernière pour sauver le club de la relégation.

D’après les informations de L’Equipe, le natif de Mont-de-Marsan a payé la gestion de son groupe au quotidien, ainsi que certains choix jugés incompréhensibles par sa propre équipe dirigeante. Il lui est également reproché de ne pas avoir inclus de joueurs issus du centre de formation dans sa vision du jeu, malgré la possibilité de le faire. Surtout, la saison dernière passée à flirter avec la zone rouge a provoqué un traumatisme au sein de la direction nantaise qui a fait le choix d'anticiper dès à présent avant que la situation sportive ne s'envenime.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales