Rumeurs
Officiel

Mercato Monaco : l'annonce forte d'Adi Hütter sur l'une des surprises monégasques

Adi Hütter (Monaco), chemise noire
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Assuré de terminer la saison à la seconde place avec l’AS Monaco, l'entraîneur Adi Hütter a donné quelques clés du mercato monégasque, notamment en ce qui concerne le poste de gardien de but.

Monaco est de retour. Six ans après sa dernière participation en Ligue des champions, le club de la Principauté est certain de se mesurer aux meilleures formations européennes dans quelques mois, fort d'une saison réussie et conclue à la deuxième place du championnat. C’est donc une équipe monégasque sans pression qui s’apprête à recevoir le FC Nantes ce soir, dans le cadre de la 34ème et dernière journée de Ligue 1. De quoi aussi réfléchir avec plus de tranquillité à la saison à venir.

L'ASM a trouvé son gardien

Lors d'un long entretien accordé à L’Équipe, Adi Hütter a assuré que Radoslaw Majecki gardera la cage de l’ASM l’année prochaine. « Philipp (Köhn) se bat pour redevenir numéro 1, mais Radek restera notre numéro 1 », a indiqué le technicien de 54 ans. Pour rappel, le dernier rempart polonais avait pris la relève de Köhn, alors en méforme, à compter de la 23ème journée face à Lens.

Une place de titulaire qu’il n’est pas prêt de quitter si l’on en croit l’entraîneur monégasque : « Radek a 24 ans. Il a démontré ses qualités, il a réalisé beaucoup de clean sheets. Nous avons peut-être mieux défendu qu'avant, mais quand on regarde ses performances, il a été excellent. Nous ne devons pas envisager d'autres gardiens. Nous avons confiance en les nôtres. »

Majecki (Monaco), bientôt prolongé ?

Alors qu’en janvier dernier, Majecki, se sentant barré par la concurrence, envisageait de quitter l'ASM, la donne pourrait donc avoir changé. En avril dernier le quotidien sportif rapportait des pourparlers en vue d'une prolongation de son contrat au-delà de 2025. Cette nouvelle entente serait accompagnée d'une revalorisation salariale. Arrivé en 2020 en provenance du Legia Varsovie, Radoslaw Majecki a souvent dû patienter dans l'ombre avant de saisir sa chance, comme en témoigne son prêt l'an passé au Cercle Bruges.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales