Rumeurs
Officiel

Mercato Lens : cinq entraîneurs pour remplacer Franck Haise

Lens-Cinq-entraîneurs-pour-remplacer-Franck-Haise
Publié le par Quentin Verchère Icon Sport

Les Sang et Or ne doivent plus tarder. Après le départ de Franck Haise à l’OGC Nice, Lens doit faire vite, et officialiser son entraîneur pour pouvoir débuter son mercato estival sereinement. Voici 5 entraîneurs, susceptibles d’être sur le banc des Nordistes, la saison prochaine.

 

Le mercato estival devrait être mouvementé chez les Lensois. Européens pour la deuxième année d’affilée, ils prendront part aux barrages de l’UEFA Conférence League, les 22 et 29 août prochains, afin de tenter d’accéder à la phase de ligue de la compétition. Après l’officialisation du nouveau directeur général Pierre Dréossi, les Sang et Or vont s’attaquer à un nouveau chantier, celui du poste d’entraîneur. En effet, Franck Haise en poste depuis plus de quatre ans avec l'équipe première est parti. Il rejoint l'OGC Nice. L'heure est donc à la recherche d'un nouveau coach, en voici cinq qui pourraient remplacer ce dernier dans le Nord.

Lens : cinq entraîneurs au profil intéressant pour cet été

Will Still en pôle position

C’est le nom qui revient le plus souvent, pour succéder à Franck Haise. L’ancien entraîneur de Reims très bon, pour sa première véritable expérience en tant qu'entraîneur, aurait choisi Lens plutôt que Sunderland. Lors d’une conférence de presse en début de semaine Joseph Oughourlian, président du club a déclaré : "Nous cherchons un entraîneur. Il y a beaucoup de candidats. Nous avons plusieurs pistes. Will Still est l'une d'elles". En effet, selon les informations de Mohamed Toubache-Ter, l'arrivée de ce dernier chez les Sang et Or est imminente. L'ancien coach rémois et la direction Lensoise, règleraient les derniers détails.

Christophe Pélissier, champion de Ligue 2

Le coach de l’AJ Auxerre, serait en course pour remplacer Franck Haise. Promu en Ligue 1 avec l’AJA, Christophe Pélissier est un homme d’expérience. Il a su rebondir directement en remontant en première division avec Auxerre, un après avoir connu la descente. Nommé meilleur entraîneur de Ligue 2, l’homme de 58 ans connait parfaitement le championnat de France. Dans un entretien accordé au 11, le technicien s’est confié sur son avenir : "J’ai reçu beaucoup de messages, notamment de joueurs que j’ai eu, pour me dire que je retrouvais le championnat que je n’aurais pas dû quitter. C’est pour ça que je n’espère plus faire de montée. L’idée est de me stabiliser en Ligue 1 avec un club. On aspire aussi à avoir un club en Ligue 1 qui aspire à jouer autre chose que le maintien. Il faut avoir de l’ambition, on en a. Certains coaches peuvent aller dans des clubs, je pense qu’on a aussi la légitimité pour le faire, pour entraîner des clubs qui jouent un peu plus que le maintien". Les mots sont clairs, reste à savoir si Lens, va montrer un intérêt un peu plus fort pour Christophe Pélissier.

Luka Elsner, difficile mais pas impossible

Le technicien de 41 ans est très proche du Stade de Reims, mais rien n’est encore signé. Son profil intéresse également fortement le club nordiste. Luka Elsner a d’ores et déjà annoncé qu’il quitterait le Havre, cet été. Et son bilan est très bon, après être monté de Ligue 2, en 2023, il a réussi à maintenir le club dans l’élite cette saison. Une performance remarquée puisqu’il était nominé aux trophées UNFP dans les meilleurs entraineurs de la saison. Même s’il n’a pas remporté ce titre, ses joueurs avaient pourtant tout mis en œuvre pour que ce dernier soit élu, et notamment le milieu de terrain du Havre Abdoulaye Touré : "Il a une connaissance du foot au-dessus de la moyenne, des idées bien claires, cela a le mérite d'être récompensé. Cela montre qu'il a la capacité à mener un groupe, même si, en ce moment, c'est compliqué. J'espère qu'il va gagner". Luka Elsner, n’aura donc pas réalisé le doublé, lui qui avait été désigné meilleur entraîneur de Ligue 2, la saison passée. Alors même si Reims semble être bien parti pour le récupérer, Lens n’a pas perdu la course.

Zoumana Camara, dans un endroit qu'il connaît

Non ce n’est pas en tant que joueur que ce dernier reviendrait dans le Nord, mais bel et bien, en tant qu’entraîneur. En effet comme expliqué par le journaliste Sacha Tavolieri, Zoumana Camara figure bien dans une short-list pour remplacer Franck Haise. Deux ans après son arrivée à la tête du vestiaire des U19 du PSG, l’ancien joueur de l’ASSE pourrait bien quitter la capitale, et retrouver Lens. Un club pas inconnu pour lui, puisque dans sa carrière de footballeur, lors de la saison 2002/2003, il avait disputé plus de 15 matchs avec les Sang et Or avant de s'en aller. Alors peut-être qu’il reviendra mais dans un tout autre rôle. Pour l’instant, Sacha Tavolieri précise bien qu’aucun accord a été conclu entre les deux parties.

Laurent Blanc, un pari gagnant ?

Limogé par l’OL en début de saison, Laurent Blanc n’a toujours pas retrouvé de poste sur un banc. Le RC Lens pourrait se pencher sur l’ancien entraîneur du PSG. Lors de son retour en Ligue 1, sur le banc de l’OL, plus de six ans après être parti du championnat de France, il avait souligné l’évolution de la Ligue 1 et s’était montré admiratif des Sang et Or, dans le journal L’Équipe : "On m’a offert cette opportunité et dans l’un des grands clubs de notre Championnat. Le foot français a évolué ces dernières années, j’ai vu des équipes bien jouer au foot, d’abord, et surtout là où il y a eu une nette progression, c’est dans le domaine athlétique. Certaines équipes peuvent élever leur niveau physique avec des courses incroyables, 121 km parcourus pour Lens, c’est énorme". Champion de France à 4 reprises une fois avec Bordeaux et 3 avec Paris, l’ancien sélectionneur des Bleus est un habitué des gros clubs, et surtout de ceux qui jouent l’Europe.


Grand fan de Saint-Étienne, je vibre encore à chaque fois que j'évoque le titre de 2013 en Coupe de la Ligue. Rappelez-vous... Finale ASSE-RENNES, on joue la dix-huitième minute. Pierre-Emerick Aubameyang, reçoit le ballon côté gauche, centre de l'extérieur du pied, et trouve Brandao qui met le ballon au fond des filets du gauche. 1-0 pour les Verts, le score en reste ainsi. Suffisant, pour que je m'en souvienne comme si c'était hier.

Photo de Quentin Verchère