Rumeurs
Officiel

Mercato, joueurs écartés, Mandanda : la conf de Sampaoli avant Metz-OM

sampaoli-conf-regard-om-new
Publié le par Nicolas Faure Icon Sport

Suspendu dimanche pour Metz-OM, Jorge Sampaoli s'est longuement exprimé ce vendredi en conférence de presse, notamment sur le mercato à venir de l'OM et sur les ambitions de son club pour la saison prochaine. L'entraîneur argentin a aussi justifié sa décision d'écarter plusieurs joueurs et a évoqué également la future concurrence de Steve Mandanda.

Bonjour coach, on entend ces dernières semaines des noms sud-américains comme Gerson ou Thiago Almada. De manière plus générale, que pensez-vous qu’ils puissent apporter à la Ligue 1 que cela soit physiquement, techniquement ou dans l’état d’esprit ?

Sampaoli : "Je pense que dans cette période avec le marché qui commence à bouger, il y a beaucoup d’intérêts. Je connais mieux les joueurs sud-américains parce que j’ai passé beaucoup de temps là-bas. Aujourd’hui, nous avons des intentions mais pour le moment celles-ci sont liées à plusieurs facteurs : les joueurs qui sont avec nous et qui vont rester ici, les joueurs qui vont venir selon certains départs... Si on prend en compte cette réalité, oui, la connaissance du football sud-américain fait partie de nos idées mais cela ne veut pas dire que l’on oublie les autres marchés. Avec la pandémie, selon les profils recherchés, on peut profiter des possibilités dans le monde entier." 

On parle d’une possible offre d’environ 25 millions d'euros pour Gerson (lire ici). Est-ce que cela veut dire que vous avez eu des garanties financières pour investir sur ce mercato ?

Sampaoli : "Je ne participe pas au budget. Je participe sur le choix des profils des joueurs qui feront partie de l’effectif selon les différents systèmes que l’on voudra mettre en place. Je ne contrôle pas le budget pour un joueur ou le total nécessaire pour l’effectif ou pour le renforcer. Ce que je fais, c’est donner deux ou trois joueurs par poste avec des profils adaptés au système ou au style de jeu. Ensuite, les recrues dépendront des possibilités de la direction sportive, du président et du propriétaire. Mon apport est seulement sportif. Je ne gère pas les valeurs de joueurs."

Avez-vous laissé partir des joueurs en vacances anticipées ? Pourquoi ?

Sampaoli : "Pour des questions sportives seulement. Nous arrivons à un moment du championnat qui nous exige de savoir quels sont les joueurs qui sont totalement impliqués pour se qualifier pour la Ligue Europa, qui est notre objectif principal. Malheureusement, à cause de différentes situations, de nombreux joueurs vivaient avec l’incertitude concernant leur avenir, leur réalité. C’est un mois difficile pour nous avec de nombreux joueurs prêtés et qui vont partir à la fin de la saison dans l’effectif. On a donc décidé de s’appuyer sur un groupe qui soit totalement concentré sur cette possibilité de se qualifier pour la Ligue Europa. On a donc dû prendre la décision de ne pas continuer avec cette situation qui aurait pu être un peu contre-productive pour l’objectif commun. Donc certains joueurs ont été écartés afin de garder les joueurs qui, selon nous, étaient les plus préparés footballistiquement mais aussi émotionnellement."

En termes de jeu, quelles sont vos principales satisfactions et vos principaux regrets ?  

Sampaoli : "La satisfaction serait sans aucun doute de se qualifier pour la Ligue Europa. C’était un objectif difficile pour nous sachant que la saison avait été difficile pour le club sans oublier que plusieurs joueurs sortent du groupe pour plusieurs raisons. À cause de tout ça, notre vision s’est un peu atténuée. C’est ce qui nous a motive le plus. Le plus difficile à été de convaincre un groupe de joueurs qui a participé sur toute cette saison qui n’a pas été la meilleure pour le club, dans un environnement qui n’a pas non plus été le meilleur parce qu’ils ont vécu des choses très difficiles cette saison, qu’il fallait représenter cette équipe pour atteindre les objectifs sportifs du club. Voilà la plus grande difficulté pour moi cette saison, de réussir à unir un groupe de joueurs pour lutter pour un objectif qui ne serait pas vraiment le leur sur le long terme. Je pense que mon erreur en tant qu’entraîneur est de ne pas avoir pu impliquer 100% des joueurs pour cet objectif. J’aurais aimé avoir aujourd’hui 30 joueurs à disposition pour lutter pour le même objectif, c’est ce qui a été le plus dur pour moi. Parce qu’aujourd’hui je prends ça comme un échec parce que je n’ai pas réussi à le faire."

Sur vos trois mois ici, avez-vous réussi à sortir quelque chose qui va survivre la saison prochaine par rapport au groupe ?

Sampaoli : "C’est important d’avoir pu venir dans cette période même si le fait d’arriver en milieu de saison était risqué à cause de nombreux facteurs, avec un groupe de joueurs très touchés et une grande déception des supporters. Il a fallu prendre un chemin différent sur le court terme mais cela m’a servi pour faire un diagnostic avec certains joueurs personnellement et non sur des vidéos. Je pense que l’on a donc gagné du temps sur l’analyse de l’effectif. Si on devait faire une évaluation de ces trois derniers mois, je dirais que le positif est d’avoir pu connaître en interne le groupe de joueurs présent pour voir qui doit rester."

Vous ne serez pas sur le banc dimanche. Est-ce que cela change quelque chose pour vous dans la préparation et gestion du match ? Et, regrettez-vous de ne pas vous faire comprendre par les arbitres ?

Sampaoli : "Pour l’organisation du match, je pense que cela ne changera pas, cela sera selon le règlement mais on va se préparer dès l’avant-match avec toutes les informations nécessaires, comme pour la mi-temps. Concernant la communication avec l’arbitre, c’est quelque chose qui a à voir avec les temps du match et la culture tout en sachant que c’est à moi de m’adapter à la culture arbitrale d’ici et non l’inverse. Je dois apprendre à me comporter d’une façon qui leur permette de comprendre aussi que ce que je fais, c’est d’exiger plus à mes joueurs et pas aux arbitres."

Selon vous, qui de Lille ou Paris sera champion et quelle équipe le mérite le plus ?  

Sampaoli : "On a eu un championnat très serré jusqu’ici avec quatre équipes qui se battent pour le titre quasiment depuis le début. Le PSG, qui est sûrement le favori au titre tous les ans, a perdu des points qu’il ne perdait pas par le passé, ce qui a donné la possibilité à des clubs comme Lille, Lyon ou Monaco. Cela va sûrement dépendre de Lille parce que si Lille gagne, le titre est pour eux. Mais ce court écart entre eux a généré une pression supplémentaire. Cela sera sûrement difficile pour Lille de gagner ce dernier match, ils ont une grande responsabilité pour gagner ce titre si important face à adversaire qui a tout pour lui (le PSG) avec des joueurs de grandes qualités. Tout va se décider lors du dernier match. La bonne nouvelle pour Lille, c’est qu’ils ont les cartes en main."

Est-ce que Steve Mandanda va rester votre numéro 1 la saison prochaine ?  

Sampaoli : "Quand une nouvelle saison commence, il y a une concurrence interne qui généralement décide des titulaires pour le début de saison suivante. L’avantage qu’a Steve c’est que c’est un emblème du club et il a une grande histoire ici. Si un autre gardien arrive, il devra être capable de lutter contre un portier qui a un poids énorme au club et qui est un modèle pour nous. Steve fait partie de l’histoire de l’OM même s’il devra lutter contre la concurrence à son poste comme tous les autres. J’en ai parlé avec Steve, le football c’est le présent et le présent va justement pousser Steve à être à son meilleur niveau afin de lutter avec n’importe qui pour la place dans les buts de l’OM."

Vous êtes déjà qualifiés pour la Ligue Europa donc à quoi sert le match contre Metz ? Allez-vous changer des choses avec des joueurs à d’autres postes ?

Sampaoli : "La qualification n’est pas encore acquise, il y a une différence de but qui nous est favorable mais aujourd’hui on doit encore allez la chercher cette qualification. Nous avons l’obligation de jouer un match extrêmement compétitif, beaucoup de choses peuvent se passer dans le foot. Lens peut marquer trois buts et cela nous mettrait en danger. La semaine dernière personne pensait que Lens pouvait encaisser trois buts et ils ont pris trois buts finalement. Il est donc impossible de prévoir des choses qui peuvent se passer et changer une situation qui n’est pas encore définie (au classement). Pour nous, ce match est une finale et on doit le jouer comme telle."

Après ces trois mois et demi sur le banc, cela vous a sûrement permis d’étudier les forces de vos joueurs et du championnat de France. Est-ce que vous avez une vision claire des possibilités de l’OM pour la saison prochaine ? Est-ce que vous construisez une équipe pour jouer le titre ou être sur le podium ?

Sampaoli : "Notre idée est d’être compétitif comme Lille, Lyon ou Monaco cette saison. Une équipe qui ait espoir de voir le PSG, qui est le grand favori des dernières saisons, perdre 8 matches sur une saison comme celle-ci. Ce sont des choses qui n’arrivent pas souvent avec leur avantage économique. On doit être au niveau mais cela aura aussi beaucoup à voir avec les capacités économiques du club afin de pouvoir construire un effectif compétitif. Ce n’est pareil de reconstruire une équipe de 60, 70 ou 80% que de seulement renforcer un effectif.

Dans cette reconstruction de l’OM, il faudra du temps, de la créativité, des capacités notamment économiques pour savoir dans quelle direction va le club. La direction du club sera liée aux décisions des personnes qui gèrent ce club. C’est un secret pour personne. On va devoir trouver le moyen d’avoir un groupe extrêmement compétitif, et pour cela nous aurons besoin non seulement des ressources économiques mais aussi de créativité pour savoir quels sont nos objectifs. Dans les championnats européens, je m'en suis rendu compte en Espagne, les postes sont définis selon les capacités d’investissement de chaque club, et ça ce n’est pas l’entraîneur qui le décide mais celui qui a soit la créativité, soit les capacités économiques pour le faire."

N.B. : si vous souhaitez utiliser notre traduction, vous le pouvez, mais merci de bien vouloir nous citer en mettant un lien vers cette news.