Rumeurs
Officiel

Mercato Barcelone : Xavi bientôt viré ?

Xavi Barcelone Barça 2023-2024
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Quatrième de Liga après quatorze journées, le début de saison du FC Barcelone est laborieux et l’avenir de Xavi chez les Blaugranas pourrait s’assombrir dans les prochaines semaines s’il ne redresse pas la barre.

À la suite d’un match nul décevant contre le Rayo Vallecano (1-1), le FC Barcelone se retrouve à un tournant critique de sa saison, avec des signes de crise qui s'installent. Placé au quatrième rang de la Liga derrière le Real Madrid, Gérone et l’Atletico Madrid, le Barça n’est pas encore largué dans la course au titre mais une amélioration des résultats va devoir arriver de manière imminente pour conserver son titre. Les performances décevantes, le style de jeu en deçà des attentes, et les difficultés croissantes à remporter des matches créent un climat de mécontentement. Il est vrai qu’avec seulement deux victoires en Liga avec au moins deux buts d’écarts, les fins de match du FC Barcelone sont souvent irrespirables, et les dirigeants voudraient en finir avec la tolérance inconditionnelle à l’égard de Xavi.

Fin de l’immunité pour Xavi

Ainsi, les rumeurs sur un possible licenciement du Catalan ont commencé à circuler dans les médias espagnols, alimentées par la présence du président Joan Laporta aux côtés de Rafael Marquez, entraîneur du Barça Atlètic, lors du match de l'équipe filiale. Cependant, selon les informations de L’Équipe, un remplacement n'est pas à l'ordre du jour pour Xavi, dont le contrat a été récemment prolongé jusqu'en juin 2025. L’espagnol conserve tout de même la confiance de la direction malgré des prestations en dents de scie.Le Barça semble bien parti pour terminer en tête de son groupe en Ligue des Champions et n’est qu’à quatre points du leader en Liga permettant encore au Socios de croire à un titre en fin de saison.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré